LA PEINE DE MORT POUR SADDAM | Vu d′Allemagne | DW | 18.12.2003
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

LA PEINE DE MORT POUR SADDAM

Pour la Frankfurter Rundschau , la décision de remise des dettes de l'Irak n'engage pas forcément de conséquences pratiques immédiates. Face à James Baker, Paris et Berlin n'ont pas chiffré le montant de leur offre et ont précisé que les détails seraient mis au point plus tard par les membres du Club de Paris. Histoire de sauver la face, tant pour Washington que pour les Européens, souligne le journal. Die Welt salue elle aussi cette remise de dette. Avec cette décision, Berlin fait un pas important en avant. Après tout, l'Irak est aussi une clé de l'amélioration des relations germano-américaines. Et le président Bush devrait saisir cette chance. Certes, on peut comprendre que Washington ait voulu punir Français et Allemands en ne leur accordant aucun contrat de reconstruction. Mais en examinant la situation de manière objective, on ne peut que conseiller aux USA de changer leur fusil d'épaule et de promouvoir les deux anciens opposants à la guerre au rang de partenaires actifs en Irak. Autre point d'intérêt pour la presse allemande : la déclaration de George Bush en faveur de la peine capitale pour Saddam Hussein. Il a pourtant tout de suite précisé que cette décision revenait au peuple irakien lui-même et non aux USA. La Berliner Zeitung reprend ces arguments et poursuit : la peine de mort n'est pas ici une question de justice ni d'équité, mais bien plus une question de civilisation. Et c'est bien au nom de cette civilisation que le président Bush a mené sa guerre contre le régime dictatorial de Saddam Hussein. Le Tagespiegel de Berlin souligne que le procès de Saddam Hussein peut être un moment historique. Mais plus que le résultat, c'est la procédure qui est essentielle. Jamais un despote arabe n'a eu à répondre de ses actes devant un tribunal. Ce sera vraiment une révolution si la chaîne télévisée arabe Al Djazira parle de manière détaillée des crimes de la dictature baassiste et si les victimes évoquent publiquement leurs tortures. Pour la Süddeutsche Zeitung enfin, la peine de mort pour Saddam Hussein serait un bien mauvais signal. Socialement parlant, le pays a connu suffisamment de violence. Et une justice qui fonctionne sans peine de mort donne un bien meilleur exemple en termes de démocratie. Or qui dit démocratie dit aussi Droits de l'Homme. Et la peine de mort est incompatible avec les Droits de l'Homme. Même si les USA et George Bush en font un usage répété.
  • Date 18.12.2003
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/C9jK
  • Date 18.12.2003
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/C9jK
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !