La marée noire dans le Golfe du Mexique s′élargit | International | DW | 20.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La marée noire dans le Golfe du Mexique s'élargit

Tous les efforts déployés jusqu’ici pour stopper la marée noire dans le Golfe du Mexique n’ont toujours pas été vraiment couronnés de succès

default

Vue aérienne des îles Chandeleur et de nappes de pétrole

Même si le groupe pétrolier britannique BP affirme parvenir à pomper environ 3.000 barils de pétrole par jour, ce sont encore 2000 barils qui se déversent quotidiennement dans la mer. La marée noire qui provient de la plateforme „Deepwater Horizon" qui a sombré le 22 avril au large de la Louisiane, arrive maintenant sur le littoral.

Cette marée noire sur les côtes de la Louisiane est une condamnation à mort pour de nombreuses espèces animales et végétales. Un poison pour les nombreux poissons, crabes, oiseaux et mammifères qui vivent dans les marais du littoral où les roseaux masquent encore l’ampleur des dommages. Sur place, le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal ne cache pas sa colère:

" Comme les biologistes nous le confirment, le dommage est déjà là. On ne peut pas encore le voir, mais dans cinq à sept jours la coloration de ces roseaux va changer ."

Flash-Galerie Ölpest Eindämmung

Barrières de protection autour d'une île près de l'embouchure du Mississippi , au sud de Venice, Louisiane

A certains endroits, une couche visqueuse d’un brun orangé, de plusieurs centimètres d'épaisseur couvre le fond de l'eau marécageuse et empoisonne les roseaux par la racine. La marée noire est maintenant un mélange de pétrole brut et de dispersants chimiques, l’une des tentatives de limiter les dégâts, mais qui selon de nombreux experts les aggravent encore pour la faune et la flore du littoral. Sur certaines grèves des galettes de pétrole de toutes tailles jonchent déjà le sable. Près de 20.000 personnes et un millier de bateaux restent mobilisés pour tenter de contenir la nappe de pétrole, de la brûler ou de la disperser à l'aide de produits chimiques. Pendant ce temps à Washington, les discussions vont bon train pour dénoncer les lacunes sécuritaires des compagnies pétrolières comme celle de l’administration. Ainsi un député de Floride, John Mica:

" Toutes les actions, toutes les mesures prises pour sécuriser la plateforme doivent être attribuées à l’administration Obama ."

Ce à quoi le président de la commission des transports au Parlement, James Oberstar rétorque:

"Je pense que c’est de la provocation d’appeler cela la marée noire d’Obama et c'est faux ."

ÖlTeppich Ölleck Kampf gegen Ölpest NO-FLASH

Navires près de la zone où a sombré la plateforme "Deepwater Horizon" au large de Mobile, Alabama

Cette discussion n’aide pas pour autant les équipes de professionnels et de volontaires mobilisés pour nettoyer les zones touchées et sauver les oiseaux de mer. Entretemps la zone interdite à la pêche a été étendue à plus de 118.000 km2, soit 19% des eaux fédérales américaines du golfe du Mexique. Maintenant, un puissant courant marin fait transiter une partie de la marée noire du golfe en direction des Keys, l’archipel au sud de la Floride qui abrite la troisième barrière de corail du monde.

Auteur: Philippe Pognan

Editeur :Ibrahim Tounkara

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !