″La loi doit s′appliquer à tous″ | Vu d′Allemagne | DW | 16.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

REVUE DE LA PRESSE

"La loi doit s'appliquer à tous"

Les journaux commentent la rencontre à Helsinki entre Donald Trump et Vladimir Poutine, l'imbroglio juridique autour de l'expulsion du garde du corps présumé de Ben Laden et la trêve entre le Hamas et Israël.

Deutschland Flughafen Düsseldorf (picture-alliance/dpa/R. Vennenbernd)

Sami A. a été reconduit en Tunisie dans un charter au départ de Düsseldorf

Le Tagesspiegel parle d'une épreuve de force calculée entre l'Etat hébreu et le Hamas. "Aucun des deux n'a intérêt à ce qu'il y ait une nouvelle guerre à Gaza", écrit le journal. Le Hamas sait qu'en cas de guerre, il pourrait perdre son pouvoir. Quant à Israël, précise le Tagesspiegel, il voit les troupes du régime syrien se rapprocher de plus en plus de sa frontière au nord. Or l'Etat hébreu veut empêcher l'Iran de prendre le pouvoir dans la région.

Gazastreifen israelische Luftangriffe in Gaza (picture-alliance/Zumapress/A. Amra)

L'armée israélienne a mené des dizaines de raids aériens sur Gaza samedi

Mais le cessez-le-feu fait aussi l'objet de critiques. Le ministre israélien de l'Education  s'est plaint que le Hamas avait dicté les conditions de la trêve. "Pour l'instant, le danger semble avoir été écarté mais une escalade de la violence n'est pas exclue", conclut le quotidien.

Vladimir Poutine plus puissant que Donald Trump?

Les journaux sont également pessimistes en ce qui concerne la rencontre à Helsinki entre Donald Trump et Vladimir Poutine. La Frankfurter Allgemeine Zeitung se met à la place des pays baltes, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie : "les Baltes savent ce que c'est que d'être opprimés par une puissance étrangère", écrit le quotidien. Ils ont choisi la liberté et veulent la défendre. Or dans l'histoire, les grandes puissances n'ont pas hésité à sacrifier des petits pays et leurs peuples, rappelle la Faz.

Helsinki USA Russland Gipfel Protest (picture alliance/dpa)

Des manifestants ont protesté contre le sommet Trump-Poutine

Le Tagesspiegel cite un sondage réalisé avant la rencontre entre les deux chefs d'Etat : "deux tiers des Allemands pensent que le président américain est plus dangereux pour la paix dans le monde que son collègue russe . Beaucoup d'Allemands ignorent le fait qu'il y a toujours un système démocratique fonctionnel derrière Trump. Il peut sembler arrogant et fort, mais il n'est pas tout puissant. Contrairement à Poutine qui n'a de comptes à rendre à personne", explique le journal.

"La loi doit s'appliquer à tous"

Les quotidiens reviennent enfin sur la controverse, en Allemagne, autour de l'expulsion de Sami A. L'ex-garde du corps présumé d'Oussama ben Laden  a été reconduit en Tunisie vendredi mais un tribunal allemand a jugé que cette reconduite était illégale.

Deutschland Armin Lschet beim CDU-Landesparteitag Nordrhein-Westfalen (picture-alliance/dpa/G. Kirchner)

Armin Laschet, le ministre-président de Rhénanie du Nord-Westphalie défend son gouvernement dans le cas de Sami A.

"Si quelqu'un est expulsé alors qu'un tribunal a interdit cette expulsion, alors c'est une faute", écrit la Märkische Oderzeitung. "Peu importe qui il est, s'il est coupable ou innocent. La loi doit s'appliquer à tous", affirme le journal.

"Sami A. n'est pas un agneau innocent", affirme la tageszeitung, la taz. Et on peut comprendre que les autorités arrivent à la conclusion qu'il serait mieux qu'il ne vive pas en Allemagne. Mais cela ne doit pas être le seul facteur décisif. Surtout s'il risque la torture en retournant dans son pays d'origine. 

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !