La liberté d′informer, des insomnies pour les autocrates | International | DW | 22.09.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

La liberté d'informer, des insomnies pour les autocrates

Nous sommes engagés pour un journalisme impartial dans le monde et des nuits sans sommeil pour les autocrates.

Désolé les autocrates, la DW s'engage pour la liberté d'expression dans le monde

Désolé les autocrates, la DW s'engage pour la liberté d'expression dans le monde

Notre mission : une information objective pour des esprits libres

À travers le monde, la démocratie est mise à rude épreuve et les libertés sont menacées. Dans les pays où les puissants ont la mainmise sur les medias, la population n’a que de mauvaises options. C’est pour cela que nous avons fait de notre devoir de défier les autocrates en délivrant des informations objectives et en faisant la promotion de la liberté d’expression et des valeurs démocratiques dans plus de 180 pays dans le monde. Nous voulons nous assurer que les autocrates ne dorment pas la nuit.

Comment nous soutenons la liberté d’expression

La DW s'efforce de couvrir les problématiques complexes autour de la liberté d'expression et de la liberté des médias en décryptant les crises, en donnant la parole aux victimes de violations des droits de l'homme et en mettant en lumière les initiatives visant à améliorer la situation actuelle, le tout pour créer davantage de débat sur ces sujets.

A travers des reportages et des interviews avec des activistes, académiciens, artistes, caricaturistes et des auteurs des quatre coins du monde, nous gardons toujours un œil sur les sujets qui contribuent à la liberté d'expression et d'opinion.

Depuis 2015, la DW rend hommage à ceux qui sont engagés dans la lutte quotidienne pour la libre expression avec le Prix de la liberté d'expression de la DW (DW Freedom of Speech Award). Les lauréats et lauréates sont des blogueurs emprisonnés et des journalistes courageux qui participent à promouvoir la liberté des médias.  

77% - Nous les jeunes d’Afrique

La présentatrice de 77 % Elizabeth Shoo

La présentatrice de 77% en anglais, Elizabeth Shoo

Que feriez-vous si le pouvoir politique de votre génération n’était que très limité et que celle-ci soit constamment confrontée à l’injustice, la corruption et la fraude ? Faites-vous entendre ! Levez la voix ! 77% des Africains ont moins de 35 ans. Ces 77% peuvent dessiner le futur du continent.

Le programme de la DW se concentre sur la jeunesse en Afrique et partage ses histoires, ses rêves et ses défis. Bien que les 77% constituent les trois quarts de la population, ils n’ont que rarement leur mot à dire lors des décisions politiques.

Malgré des leaders vieillissants, les jeunes Africains sont politiquement engagés, dénoncent les injustices, la corruption et la fraude. Cela peut déranger beaucoup de politiques. Mais si les voix des jeunes se font de plus en plus entendre, elles peinent souvent à être diffusées dans les médias.

Le programme 77% encourage chacun à participer au débat et est disponible en français, amharique, anglais, haussa, swahili et portugais. L’équipe rédactionnelle se penche sur des sujets qui font l’actualité en Afrique, s’attaque aux controverses et brise les tabous.

→ voir aussi Les vidéos 77% en français

Faire passer le message

Un serveur proxy ou un site mirroir peuvent permettre de contourner la censure

Un serveur proxy ou un site mirroir peuvent permettre de contourner la censure

Jamais autant de personnes dans le monde n'ont pu communiquer aussi facilement et avoir accès à l'information. Mais on peut rapidement avoir tendance à oublier que dans beaucoup de pays, la libre circulation de l'information est entravée et les personnes qui diffusent des opinions contraires à celles du pouvoir sont punies.

La DW a fait de la lutte contre la censure un de ses principes fondamentaux et cherche constamment à offrir l’information nécessaire aux populations pour comprendre les problèmes et les sujets qui affectent leurs sociétés.

Dans de nombreux pays, la mainmise du gouvernement sur les infrastructures peut mener à de l’information censurée ou tout simplement supprimée. C’est pour cela que la DW a toujours cherché à proposer des solutions pour contourner la censure et faire parvenir l’information aux populations.

Par exemple, dans les pays où les gouvernements bloquent ou limitent l’accès à l’information indépendante, il est possible d’accéder au contenu de la DW en toute sécurité et de façon anonyme grâce à l’OTF (Open Technology Fund) ou le Projet Tor. La DW a ainsi installé un site miroir qui permet d’accéder au contenu de dw.com via une adresse web sur le réseau Tor.

Les sites accessibles via Tor (The Onion Routing) sont reconnaissables par leur extension ".onion". Un navigateur spécial comme le navigateur Tor pour Firefox est nécessaire pour pouvoir accéder à ces sites web. Au-delà de la Deutsche Welle, seuls quelques sites web de médias comme celui du New York Times et de la BBC offrent une adresse onion.

Sur la dernière décennie, la DW s’est également servie d’un système appelé Psiphon pour contourner la censure. Celui-ci fonctionne en utilisant un réseau de différents serveurs proxy (un intermédiaire entre un utilisateur et une source en ligne). Grâce à cette technologie, des utilisateurs dans des pays comme la Chine et l’Iran ont eu la possibilité d’accéder à des informations impartiales provenant de sources fiables.

En nous impliquant dans ces technologies, nous voulons envoyer un message : jamais la DW ne cessera de chercher à promouvoir un internet libre et à offrir des informations impartiales et de qualité à TOUS les publics dans le monde.

La diversité crée du dialogue

L'animateur Abdul Karim de l'émission JafaarTalk

L'animateur Abdul Karim de l'émission JafaarTalk

Le paysage médiatique et les audiences se sont fortement transformées dans le monde arabe ces dernières années - et pas seulement parmi les jeunes. Tout est en évolution.

Tandis que d’un point de vue technologique, les populations n’ont jamais eu autant la possibilité de communiquer et de discuter – à travers des applications, les réseaux sociaux et les moyens de communication mobiles – il semble y avoir une tendance à se tenir à l’écart des débats.

JafaarTalk veut changer cela. L’émission de débat donne la parole à chacun, même à ceux que l’on n’entend pas dans le monde arabe, avec des sujets qui ne sont pas forcément abordés par d’autres chaînes.

L’émission permet des discussions animées autour de questions socio-politiques grâce à l’interaction entre les invités venant de différents pays et apportant des points de vue très opposés.

À la fin de chaque émission, le public dans le studio ainsi que les spectateurs ont la possibilité de voter pour l’invité qui a été à leurs yeux le plus convaincant pour exprimer son point de vue.

JaafarTalk est une émission de débat qui reflète la diversité du monde arabophone. Le présentateur Abdul Karim prend soin d’inviter des personnes qui représentent différentes opinions dans la région pour une discussion franche et équilibrée.

Le débat est accompagné de recherches, de faits et de statistiques qui aident à présenter le cadre général au public. Pour tout savoir, vous pouvez suivre JafaarTalk sur Instagram, Facebook et YouTube.

Visualiser les problématiques

Le speakup barometer de la DW permet de connaître l'état de la liberté d'expression dans le monde.

Le speakup barometer de la DW permet de connaître l'état de la liberté d'expression dans le monde.

Est-ce que les Libanais expriment leurs opinions plus souvent que les Ukrainiens sur les plateformes numériques ? Le #speakup barometer (baromètre de prise de parole) est un projet de la DW Akademie qui se penche sur le lien entre la participation numérique, la liberté d’expression et l’accès à l’information dans des pays où la DW Akademie s’implique dans le développement des médias en partenariat avec des organisations locales.

Dans le but d’offrir une vue d’ensemble de l’état actuel de la participation numérique dans ces pays, mais aussi d’identifier de nouvelles opportunités et de nouveaux risques, le #speakup barometer aide les organisations de développement des médias, les ONG, les journalistes et d’autres acteurs à développer des mesures pour améliorer la numérisation, la liberté d’expression et le libre accès à l’information.

Le Media Freedom Navigator

Le Media Freedom Navigator

Le Media Freedom Navigator

Quel est le niveau de liberté des médias dans votre pays ? Le Media Freedom Navigator (Explorateur de liberté des médias) offre une vue d’ensemble de différents indicateurs sur la liberté des médias. L’outil vous permet de naviguer sur une carte du monde pour accéder à des données sur chaque pays et connaître le principe de fonctionnement des indicateurs.

De la crédibilité dans un océan de désinformation

Capture d'écran de la chaîne YouTube +90

Capture d'écran de la chaîne YouTube +90

Pratiquer le journalisme en Turquie est de plus en plus difficile. La DW a collaboré avec la BBC, France24 et Voice of America pour créer une chaîne YouTube afin d’offrir au public turcophone une information crédible permettant de se forger sa propre opinion.

La chaîne YouTube channel +90  – "90" étant le préfixe téléphonique pour la Turquie – délivre une information indépendante et fiable qui respecte la liberté d’expression tout comme la diversité de points de vue sur un large éventail de sujets. Les vidéos les plus consultées, dont certaines sont traduites en allemand, ont été vues plus d’un million de fois.

+90 couvre des sujets souvent inexistants dans le paysage médiatique en Turquie, comme la question des réfugiés, la communauté LGBTQ ou encore le droit des femmes. En traitant ces sujets en profondeur, +90 permet une vision plus équilibrée de la vie quotidienne dans un pays en pleine évolution.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !