La Guinée divisée au sortir du référendum constitutionnel défendu par Alpha Condé | Arbre à palabre | DW | 27.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

La Guinée divisée au sortir du référendum constitutionnel défendu par Alpha Condé

Le conflit sur la réforme constitutionnelle du président Alpha Condé se prolonge au-delà du référendum couplé avec les législatives du 22 mars. Le camp au pouvoir à Conakry met en cause la crédibilité des voix qui s'élèvent dans la sous région contre le projet. Mais les adversaires du président Condé prédisent des lendemains difficiles à la nouvelle constitution. Un dialogue est-il possible ?

Écouter l'audio 25:45

Quels qu'en soient les résultats, le référendum aura bien eu lieu en Guinée, comme prévu, le 22 mars 2020. Le chef de l'Etat Alpha Condé s'est dit convaincu que la nouvelle constitution apportait des règles modernes au pays : l'abolition de l'excision et une société égalitaire Homme/Femme en sont les points phares.

Autant de nouveautés vantées par le président dont le dernier mandat au terme de l'actuelle constitution s'achève en décembre 2020.

Or la tenue de ce scrutin en dépit de la vigoureuse opposition d'une partie de la classe politique et de la société civile et par conséquent d'une partie du peuple guinéen, révèle un problème de manque de consensus sur une loi fondamentale censée être respectée de tous une fois promulguée.

Le scrutin du 22 mars ouvre-t-il un nouveau cycle de troubles pour la Guinée ? Quelles options s'offrent à ce pays en difficulté malgré ses nombreuses ressources humaines et minières ? Le président Alpha Condé va-t-il effectivement invoquer le passage à une nouvelle République pour prolonger son séjour à la présidence de la Guinée ?

Fréjus Quenum en débat avec ses invités.

- Fatou Baldé Yansané, Directrice exécutive de la Coalition des femmes leaders de Guinée
- Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel à l'Assemblée nationale de Guinée, 
- et Alioune Tine, expert indépendant, fondateur du think-tank Afrikajom Center basé au Sénégal et ancien directeur régional d'Amnesty international pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Retrouvez l'émission "Arbre à Palabre" chaque vendredi à 17H30 GMT et chaque samedi à 7H GMT.