La France de nouveau épinglée par l′ONU | International | DW | 27.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La France de nouveau épinglée par l'ONU

Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale a rendu aujourd'hui son rapport dans lequel il critique la politique à l'égard des Roms, invitant Paris à intégrer ces populations plutôt que les expulser.

Des policiers encadrent un Rom lors de son embarquement à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle

Des policiers escortent un Rom lors de son embarquement à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle

Le rapport du CERD était attendu depuis déjà deux semaines, depuis les 18 experts onusiens qui composent ce comité avaient adressé de sévères critiques aux représentants français. Aujourd'hui c'est confirmé : le CERD appelle Paris à intensifier ses efforts afin de combattre et enrayer la montée du racisme et de la xénophobie, il condamne aussi les discours des responsables politiques qui encouragent cette stigmatisation des populations Roms. Surtout, les experts de l'ONU ont dénoncé le fait que les expulsions de Roms - qui concernent 900 personnes depuis le mois de juillet - soient réalisées de manière collective. Ce qui souligne le caractère stigmatisant d'une politique qui touche une population dans son ensemble et non des individus.

Le ministre français de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a pour sa part franchi une étape en assumant sans complexe le parallèle entre la population Roms - largement d'origine roumaine - et la criminalité : « J’observe par exemple que l’année dernière la délinquance issue de ressortissants de nationalité roumaine a augmenté de 138% à Paris. Il n’était donc pas question pour moi de faire comme si cela n’existait pas. Moi je ne suis pas dans le déni de réalité, je suis dans l’action. Une action simple menée à la demande du président de la République pour assurer la sécurité et la protection de nos compatriotes. »

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a affirmé que la criminalité des ressortissants roumains avait augmenté à Paris

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a affirmé que la criminalité des ressortissants roumains avait augmenté

Discriminations raciales massives

Le Comité de l'ONU a néanmoins admis que la question des Roms est un problème européen qui doit être réglé de façon globale. C'est pourquoi le CERD a indiqué qu'il allait alerter la Commission européenne. Une lettre va être envoyée dans la soirée et il s'agit là d'une procédure exceptionnelle qui n'est enclenchée que dans des "situations graves et extrêmement préoccupantes de discriminations raciales massives."

Enfin, la France peut se consoler en sachant qu'elle n'est pas la seule à être visée par le rapport du CERD. Il y a un autre pays qui a été critiqué pour les discriminations qu'il fait subir à ses minorités ethniques arabes, kurdes et baloutches. Ce pays c'est... l'Iran mais dans le fond, il n'est pas sûr que cela console vraiment Paris de se retrouver sur le même banc que Téhéran.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !