La duplicité des puissances étrangères en Libye | Arbre à palabre | DW | 27.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

La duplicité des puissances étrangères en Libye

En Libye, depuis le 4 avril dernier, les forces fidèles au maréchal Khalifa Haftar affrontent celles du Premier ministre reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj. Les initiatives de sortie de crise jusque-là proposées n’ont pas été concluantes. Une partie de l’opinion impute la responsabilité de cet enlisement à la duplicité de la communauté internationale.

Écouter l'audio 36:05

Les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) ont annoncé mercredi (26 juin) avoir repris aux troupes du maréchal Khalifa Haftar la ville stratégique de Gharyan, située à 100 km au sud-ouest de Tripoli.

Mi-juin, le chef du GNA, reconnu par les Nations unies, a annoncé une initiative politique prévoyant des élections avant la fin de l'année 2019, dans le but de sortir le pays de la crise politique.

Victimes civiles

Depuis le 4 avril 2019, les combats entre les deux parties ont fait plus de 653 morts, dont 41 civils, et  plus de 3.500 blessés selon l'Organisation mondiale de Santé (OMS).

Quant à l’ONU, elle estime le nombre des déplacés des zones de combat à 94.000 personnes.


 Quel rôle jouent les puissances étrangères dans ce conflit ? Quelles sont les pistes de règlement de cette guerre civile ?

Eric Topona en débat avec ses invités sous l’Arbre à Palabre :

-Emmanuel Dupuy, le président de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe.

-Barah Mikaïl spécialiste de géopolitique du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord.

- Et le journaliste nigérien Seidick Abba.

Pour écouter l’intégralité du magazine sous l’Arbre à Palabre, cliquez sur la photo ci-dessus