La dot chez les Bashis du Congo | Interviews exclusives DW | DW | 13.11.2013
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Interviews exclusives

La dot chez les Bashis du Congo

Les Bashi sont parmi les principaux peuples de la province du Sud-Kivu, dans l'Est de la RDC. Là-bas, pour sceller un mariage, la famille du prétendant doit verser une dot au père de la mariée. Une tradition contestée.

Paulin Bashengezi

Bernardine offre un présent à sa future belle-mère

Chez les bahsi de l'est de la République démocratique du Congo, la dot est traditionnellement constituée de têtes de bétail, dont le nombre est âprement négocié par les deux familles. Cette coutume avait pour but à l'origine de resserrer d'avantage les liens entres les clans ainsi alliés et de compenser le départ de la jeune fille. Mais aujourd'hui, certains observateurs dénoncent ce qu'ils considèrent comme un marchandage pour "acheter" la mariée. Et ils réclament une adaptation de la tradition au contexte actuel.

Ecoutez ci-dessous le reportage de Paulin Bashengezi au sein de la tribu Bashi.

Écouter l'audio 02:36
Now live
02:36 min

Aujourd'hui, la dot ne s'offre plus trop en vaches. Les familles préfèrent les dollars américains


Audios et vidéos sur le sujet