La Chine en deuil | International | DW | 21.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Chine en deuil

Le pays a décrété une journée de recueillement pour rendre hommage aux plus de deux mille victimes du séisme qui a frappé la province du Qinghai, située au nord-ouest du pays

Minute de silence à la bourse de Hong-Kong en mémoire des victimes du séisme

Minute de silence à la bourse de Hong-Kong en mémoire des victimes du séisme

Le séisme de magnitude 6,9 qui a frappé il y a une semaine exactement la province de Qinghai a fait officiellement plus de 2000 morts auxquels il faut ajouter encore près de deux cent disparus et 12 000 blessés. Environ cent mille personnes se retrouvent également sans abri.

Pour de nombreux Chinois, les images qui proviennent de cette région, et notamment du conté de Yushu, proche de l'épicentre du séisme, rappellent celles d'un autre séisme dévastateur qui avait frappé la province du Sichuan en mai 2008 et fait 80 000 victimes. Les autorités chinoises ont donc décrété une journée de deuil nationale. Trois minutes de silence ont été respectées dans la ville de Xining mais aussi dans le reste du pays à 10 heures du matin, heure locale en Chine, soit deux heures en temps universel.

Profil bas

Enfin, la Chine est aujourd'hui un pays sans couleurs. Les journaux ont supprimé la couleur de leurs pages, tout est en noir et blanc. La couleur encore a été retirée des sites Internet officiels du gouvernement. La diffusion des programmes de télévisions étrangères qui sont axées sur les loisirs ou le sport a été tout simplement provisoirement bloquée. Tous les théâtres, cinémas, salles de spectacles ont été fermées pour la journée, les matchs de football prévus ont été reportés et certaines activités liées à l'Exposition universelle de Shangai ont même été annulées.

Il s'agit donc d'un deuil national quasiment imposé par le gouvernement qui considère qu'il ne serait pas décent de s'amuser aujourd'hui. Le fait que le séisme ait frappé une région proche du Tibet, une région qui en outre est la région natale du dalai-lama, n'est d'ailleurs peut-être pas pour rien dans cette manière qu'a le gouvernement chinois d'orchestrer le deuil et la tristesse de cette province.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Georges Ibrahim Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !