Mama, le village natal de Laurent Gbagbo attend son fils | Afrique | DW | 10.06.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Mama, le village natal de Laurent Gbagbo attend son fils

Désherbage, couche de peinture sur les poteaux électriques, nettoyage des rues, le village de Mama prépare le retour de l'un de ces enfants les plus célèbres : Laurent Gbagbo.

Laurent Gbagbo à la CPI le 6 février 2020

Laurent Gbagbo à la CPI le 6 février 2020

Parti d'Abidjan ce mecredi (09.06.2021), après 306 kilomètres parcourus en plus de 4 heures, nous voici enfin à Mama, le village natal de Laurent Gbagbo, situé dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

Tous les villages traversés sont au rythme de l'accueil à réserver au fils de la région. 

Première escale chez le chef de village, Bertin Kouassi Ouraga, où se tient une réunion de plusieurs chefs et responsables de villages de la région du Gôh.

Le chef de village, Bertin Kouassi Ouraga, est heureux de constater que les préparatifs se passent bien à Mama.

"Il fallait commencer par son domicile qui n’a pas été épargné pendant la crise de 2010. Tout a été pris dans sa maison. Il fallait d’abord nettoyer la cour, réhabiliter son ancienne maison quand il était encore député dans un premier temps, s’il vient, on l’accueille là. Plus tard réhabiliter la grande maison. Nous nous attelons à entretenir le village pour la propreté", nous dit Bertin Kouassi Ouraga.

Partisan de Laurent Gbagbo à La Haye en février 2019

Partisan de Laurent Gbagbo à La Haye en février 2019

Lire aussi →La CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Au domicile du chef de terre de Mama, Joseph Body Ogou vient aussi de terminer une réunion avec un groupe de jeunes. Il ne cache pas son enthousiasme. 

"Son retour, je le prépare. Tout le village prépare le retour de Laurent Gbagbo pour lui réserver un accueil chaleureux. On doit l’accueillir à bras ouverts. Le 17 juin, tout Mama sera en route pour l’accueillir depuis l’aéroport. Quand je dis Mama, c’est tous les départements d’Ouragahio et de Gagnoa", explique-t-il.

Lire aussi →Laurent Gbagbo acquitté et attendu en Côte d'Ivoire

Les femmes mobilisées

De Mama à Gagnoa en passant par Ouragahio, les femmes sont également mobilisées pour offrir un accueil chaleureux à Laurent Gbagbo. Elles sont chargées de faire la cuisine, vendre les tee-shirts à l’effigie de Laurent Gbagbo et balayer les principales artères publiques. 

"Quand il va arriver, il va trouver les femmes de Mama qui auront balayé le village, nous sommes contentes’’, estime une habitante rencontrée par le correspondant de la DW. Une autre raconte qu'elle "distribue les t-shirts aux camarades pour qu’ils s’apprêtent et se mobilisent pour l’accueillir’’. Un peu plus loin, une jeune dame déclare : " c’est lui qu’on attend. Dieu va l’envoyer à Gagnoa ici. On va faire sauce ‘’ticritti’’ avec du riz pour l’attendre.’’

Écouter l'audio 02:16

Reportage de notre correspondant Julien Adayé à Mama

Lire aussi →Après l'exil, des proches de Laurent Gbagbo rentrent au pays

Dans chaque village et ville de la région, les populations se préparent également à se rendre, en groupes, à Abidjan, pour accueillir Laurent Gbagbo le 17 juin prochain.  

A une semaine du retour de l'ancien président en Côte d'Ivoire après dix ans d’absence, aucun habitant de la région natale de Laurent Gbagbo ne veut se faire rater cette fête qui s’annonce tambours battants. 

D'autres personnes, en revanche, nous ont confié qu’elles ne croiront au retour de Laurent Gbagbo que lorsque l'ex-président foulera effectivement le sol ivoirien.