La Cédéao hausse le ton contre les putschistes maliens | Afrique | DW | 28.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Cédéao hausse le ton contre les putschistes maliens

La réunion d'urgence de la Cédéao, à Abidjan, a débouché sur une position de fermeté de l'organisation. Une délégation va être envoyée au Mali et l'éventualité d'une intervention militaire n'est pays exclue.

À Bamako, le 22 mars

À Bamako, le 22 mars

Réunie en sommet exceptionnel mardi à Abidjan, en Côte d'Ivoire, la Cédéao s'est voulue très ferme vis-à-vis des putschistes maliens. Première mesure prise : une délégation dirigée par le président ivoirien, Alassane Ouattara, sera envoyée au plus tard jeudi (29 mars) au Mali. Elle doit se rendre compte de l'état d'esprit des militaires. 

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest envisagent une transition politique au Mali après le putsch de la semaine dernière. Une solution possible serait que le président de l'Assemblée assure l'intérim du pouvoir jusqu'aux prochaines élections.

A l'issue du sommet, le président de la commission de la Cédéao, le Burkinabé Kadré Désiré Ouédraogo a évoqué la possibilité de sanctions contre les militaires mutins et même celle d'une intervention militaire, si la situation ne s'améliorait pas. Ecoutez ci-dessous un extrait de sa déclaration, recueillie par notre correspondant Julien Adayé.

Édition : Kossivi Tiassou

Écouter l'audio 01:01
Now live
01:01 min

Le médiateur Blaise Compaoré prendra contact avec toutes les parties prenantes, a expliqué Kadré Désiré Ouédraogo

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !