La balle au centre... | Vu d′Allemagne | DW | 22.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La balle au centre...

Le rapport annuel des services de contre-espionnage allemands qui continuent de surveiller le parti de gauche Die Linke et l'élection présidentielle en Pologne occupent les journaux allemands d'aujourd'hui.

default

Pour le Ministre de l'Intérieur, la démocratie allemande est actuellement plus menacée par l'espionnage industriel que par les extrémistes de gauche ou de droite.

Thomas de Maizière, le Ministre de l'Intérieur, n'est pas un excité et ne fait pas partie de ces hommes politiques toujours prêts à dégainer une nouvelle loi pour combattre tel ou tel danger, juge la Süddeutsche Zeitung. Il ne commet pas l'erreur de semer la panique dans la population. S'il exprime son inquiétude, il n'agite pas l'épouvantail d'une renaissance du terrorisme d'extrême-gauche à la Fraction Armée Rouge comme le font certains de ses collègues au niveau régional. Pour Monsieur de Maizière, la plus grande menace pour la démocratie allemande se trouve plutôt dans les activités d'espionnage industriel pilotées par des États étrangers. Si ces déclarations sont mesurées, elles révèlent toutefois aussi que le contre-espionnage allemand n'a toujours pas de concept clair en la matière.

Bundesamt für Verfassungsschutz

L'Office de Protection de la Constitution, le contre-espionnage allemand, ne surveille pas seulement les extrémistes politiques.

Bientôt d'ailleurs, la gauche radicale va devoir se surveiller elle-même, ironise de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La Rhénanie du Nord-Westphalie va être dirigée de fait aussi avec la gauche radicale et le parti Die Linke, successeur du SED est-allemand, continue de faire l'objet d'une surveillance de la part des services de contre-espionnage allemands. Ainsi que les groupuscules qui se trouvent à sa gauche. Si ce parti est un parti populaire dans l'est du pays, il gagne aussi du terrain dans l'ouest de l'Allemagne. Toute la question est de savoir quelle position la gauche radicale veut prendre avec les extrémistes qui, tant à gauche qu'à droite, ne se distinguent quasiment plus les uns des autres en ce qui concerne la violence.

Gewalt gegen Polizisten

Comme ils sacrifient tous à la violence, les extrémistes autonomes, de gauche ou de droite se ressemblent plus qu'ils ne se distinguent.

Cinq millions d'électeurs ont accordé leur confiance au parti Die Linke, observe la Tageszeitung. Certes, ce n'est pas en soi un gage de démocratie, mais ces cinq millions de citoyens ont le droit de connaître les motifs pour lesquels leur parti est soupçonné d'anticonstitutionnalité. Jusqu'à présent, le Ministre de l'intérieur n'a pas fourni le moindre argument en faveur de cette hypothèse.

Wahlen in Polen - Lech Kaczynski

L'élection présidentielle polonaise met en lumière le regain d'intérêt du monde politique polonais pour les électeurs centristes.

Terminons avec les élections présidentielles en Pologne, dans lesquelles die Welt détecte une nouvelle tendance : il y a quatre ans, les forces populistes et radicales étaient au pouvoir à Varsovie. Hier, elles ont définitivement sombré dans l'insignifiance. On a vu aussi surgir un phénomène connu d'autres pays : la lutte pour les électeurs centristes. Une tendance qui n'aurait sans doute pas vu le jour avec cette ampleur sans le décès du président Kaczynski à Smolensk.

  • Date 22.06.2010
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Nzzn
  • Date 22.06.2010
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Nzzn
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !