La bête immonde qui monte, qui monte, qui monte | Vu d′Allemagne | DW | 27.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

La bête immonde qui monte, qui monte, qui monte

Les journaux allemands alertent sur le danger que représente l'extrême-droite, après les aveux d'un militant qui a reconnu avoir assassiné le politicien Walter Lübcke.

Les journaux allemands commentent essentiellement les aveux d'un certain Stephan E. Ce militant d'extrême-droite a reconnu avoir assassiné un responsable politique de la ville de Kassel, en Hesse : Walter Lübcke s'était montré trop accueillant, à son goût, avec les réfugiés.

Des réseaux à l'oeuvre

Die Welt ne croit pas à la théorie du loup solitaire dans le cas de ce tueur non plus. "Aujourd'hui, à l'époque du numérique, les contacts des gens dépassent les frontièresCe qui les relie, écrit die Welt, c'est la légende selon laquelle les "blancs" seraient menacés et seraient censés se défendre partout dans le monde."

Le quotidien die tageszeitung évoque "les liens possibles" de l'assassin Stephan E. avec des personnages haut placés des mouvements néonazis.

Deutschland das Haus von Walter Luebcke in Wolfhagen-Istha (Reuters/R. Orlowski)

La maison de la victime, Walter Lübcke

"Ses aveux devraient tout changer", écrit le journal qui espère que la chancelière et son ministre de l'Intérieur vont enfin faire de la lutte contre le terrorisme d'extrême-droite une "absolue priorité".

Un avis partagé par la Frankfurter Rundschau qui relève que cet assassinat d'un politicien de la CDU devrait avoir alerté la droite conservatrice du danger de l'extrême-droite.

"La République en danger" est d'ailleurs le titre choisi par l'autre grand quotidien de Francfort, la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

La FAZ estime que les possibilités de participer au débat politique sont plus variées que jamais pour les citoyens. Mais que se faire justice soi-même n'a jamais été un moyen tolérable.

Le don d'organe en débat

La FAZ commente aussi la loi en discussion au Bundestag sur le don d'organes. "Trois personnes meurent chaque jour dans l'attente d'un don », rappelle le journal. « Chaque année, 10.000 malades espèrent une greffe".

L'idée de la loi controversée serait de faire de chaque citoyen un donneur par défaut, à moins qu'il n'entame une démarche pour refuser tout prélèvement d'organes après son décès.

Certes, le système actuel, basé sur la démarche volontaire pour devenir donneur, ne rencontre pas le succès espéré, mais le journal estime qu'il est toujours préférable à cette tutelle intrusive que veut instaurer l'Etat en la matière.

Faut-il interdire la pub pour le tabac?

A lire dans la Süddeutsche Zeitung, un plaidoyer en faveur d'une interdiction de la publicité pour le tabac (et les cigarettes) dans l'espace public.

"Aucun autre pays européen n'est aussi laxiste que l'Allemagne en la matière", déplore le journal, alors même que les scientifiques ont démontré depuis longtemps que le risque de commencer à fumer chez les jeunes était plus grand s'ils étaient exposés à des affiches et des publicités pour le tabac jour après jour.

A signaler par ailleurs, une jolie série qui se poursuit toute la semaine dans die taz : des Allemands de l'est racontent leur dernier été en RDA, il y a trente ans. Quelques mois plus tard, leur Etat disparaissait avec la réunification des deux Allemagne.

Publicité

Écoutez-nous!

Votre nouvelle série pour prendre soin de vous

Jusqu'en octobre, vous aurez droit à des capsules santé. Il s’agit d’une mini-série composée de courts extraits audios sur des thèmes liés à la santé et à votre bien-être.  

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !