L′épidémie d′Ebola en RDC fait peur | Vu d′Allemagne | DW | 02.08.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

L'épidémie d'Ebola en RDC fait peur

L'Afropresse, l'actualité africaine commentée par les journaux allemands. Et cette semaine, l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo est à la Une. Déjà, cinq décès par jour mais aucune fin en vue.

Pour die tageszeitung, la RDC possède la plus grande expérience dans le contrôle de l’Ebola, néanmoins, sa neuvième épidémie est la plus inquiétante.

En 1976, ce virus, jusqu'alors inconnu, qui provoque des saignements internes incontrôlables, a été détecté pour la première fois au Congo. On lui attribuera le nom d’un fleuve congolais. Le Congo a depuis survécu à huit épidémies d'Ebola, la première avec 280 décès, la plus importante jamais enregistrée jusqu'à il y a un an.

Le 1er août 2018, lorsque le ministère congolais de la Santé a fait le point de la situation et a annoncé que le virus avait causé la mort de 20 personnes dans la petite ville de Mangina, dans l'est du pays, il avait fait l'éloge du système de surveillance mis en place qui selon lui, a permis de d’éviter la catastrophe.

La RDC incapable d’arrêter l’épidémie

Mais aujourd’hui les expériences du pays en la matière n’ont pas permis d’éradiquer la maladie, écrit la Taz. Certains experts craignent même que l’épidémie soit hors de contrôle. De vastes zones touchées sont difficiles d'accès, parce que des groupes armés y sont actifs.

La population de Beni-Butembo est généralement critique à l'égard du gouvernement et ne fait pas confiance à l'État, ni aux organisations humanitaires.

La communauté internationale compte maintenant chaque décès d'Ebola dans l'est du Congo, mais les centaines de milliers de morts à cause des guerres de ces dernières décennies n'intéressaient personne sans oublier ceux qui meurent en ce moment du choléra, déplore la Taz.

Le cas sierra léonais

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient elle, sur le cas d’un autre pays aussi touché récemment par le virus d’Ebola mais qui aujourd’hui, a l'épidémie derrière lui. La Sierra Leone a eu des moments difficiles rappelle la FAZ. Aujourd'hui c'est un pays avec des plages sans fin, des collines verdoyantes et l'espoir est déjà là. Mais il manque des touristes, constate le journal de Francfort.

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !