Kako Nubukpo victime de la Françafrique ? | Arbre à palabre | DW | 21.12.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Kako Nubukpo victime de la Françafrique ?

Écouter l'audio 33:20
Now live
33:20 min

L'économiste togolais Kako Nubukpo, ancien ministre de la Prospective et de l'Evaluation des politiques publiques de son pays d’origine, a été suspendu début décembre de son poste de directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Kako Nubukpo est une figure connue pour ses positions anti-franc CFA. Et sa suspension à titre conservatoire est survenue après la publication d’une Tribune le 29 novembre dernier sur le site du Monde Afrique.

"Un non-sujet pour la France"

Dans son texte, Kako Nubukpo affirmait que "le franc CFA asphyxiait les économies africaines". Il a aussi jugé "déshonorants pour les dirigeants africains" les propos du président français Emmanuel Macron, lors de sa tournée en Afrique de l'Ouest. Celui-ci avait déclaré devant des étudiants burkinabès que le franc CFA était "un non-sujet pour la France".

L’affaire Kako Nubukpo et l’avenir du FCFA. C’est le thème de notre débat, sous l’Arbre à Palabre avec trois invités.

-Victor Prudent Kouassivi Tokpanou, Maître de Conférences de Sciences politiques, à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin, et Ancien Garde des Sceaux.

  -Martial Ze Belinga, co-auteur du livre « Sortir de la servitude monétaire. A qui profite le franc CFA ? »

 -Sébastien Périmony, responsable  du parti politique français, "Afrique de Solidarité et Progrès", à l’origine d’un appel à la réintégration de M. Kako Nubukpo au sein de l’OIF, l'Organisation internationale de la francophonie.

                      Pour écouter le débat, veuillez, cliquer sur la photo ci-dessus.

Liens