′′Kabila se sert de la justice pour étouffer les voix discordantes′′ (Sindika Dokolo) | Afrique | DW | 13.07.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

''Kabila se sert de la justice pour étouffer les voix discordantes'' (Sindika Dokolo)

Reconnus coupables de faux en écritures et usage de faux, l'homme d'affaire congolais Sindika et son frère Luzolo Dokolo sont condamnés à un an de servitude pénale et à 15.000 dollars américains de dommages et intérêts.

Écouter l'audio 10:03
Now live
10:03 min

Sindika Dokolo juge cette condamnation ridicule.

Sur son compte Twitter, Sindika Dokolo, le gendre du président angolais José Eduardo dos Santos, a  répondu à cette condamnation par contumace en affirmant que le président Kabila se discrédite avec ce qu'il considère être une instrumentalisation politique de la justice.

La condamnation  des deux frères Dokolo fait suite à  une affaire qui les opposait à la succession « Kusuamina » devant le Tribunal de paix de Kinshasa/Assossa.

Joint à Luanda par Eric Topona, Sindika Dokolo dit ne pas être surpris et accuse les autorités congolaises d’avoir dirigé cette condamnation.

Cliquez sur la photo pour écouter l’intégralité de l’interview.

 

Audios et vidéos sur le sujet