Jusqu′où ira Goodluck Jonathan? | Afrique | DW | 28.06.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Jusqu'où ira Goodluck Jonathan?

Le président nigérian a limogé le patron de la compagnie nationale de pétrole et plusieurs collaborateurs de celui-ci. Ils seraient impliqués dans un vaste détournement d'argent. Mais les Nigérians attendent bien plus.

Manifestation contre l'arrêt de la subvention des prix pétroliers

Manifestation contre l'arrêt de la subvention des prix pétroliers

L'affaire intervient dans un contexte de tension car depuis le début de l'année, des citoyens nigérians manifestent dans la rue contre l'arrêt des subventions accordées aux produits pétroliers.

En fait, le Nigeria est le plus gros producteur de pétrole en Afrique. Mais faute de technologie, le pays doit importer le carburant que les Nigérians consomment. Les subventions sont alors nécessaires pour rendre les prix abordables. Seulement voilà : une grande partie atterrit dans les poches de cadres corrompus. Sous la pression de la rue, le président a plusieurs fois promis de combattre les détournements.

Le Nigeria est le premier producteur de pétrole en Afrique

Le Nigeria est le premier producteur de pétrole en Afrique

Troublantes révélations

La pression semble payer. Une enquête parlementaire a révélé en avril que plus de cinq milliards d'Euros destinés à la subvention ont été détournés par des responsables politiques et des hommes d'affaires. C'est plus que le produit intérieur brut du Togo. Ishaka Mohammed Bawa fait partie de l'équipe d'enquête :

« Il est de notre devoir en tant qu'élus du peuple, d'enquêter sur des affaires du genre et de les publier, afin que chacun puisse savoir ce qui se passe dans ce pays. Mais la suite repose entre les mains de la justice et du gouvernement. »

Et c'est là que le bât blesse. Beaucoup doutent que les vrais responsables soient punis. Le rapport d'enquête parlementaire épingle des personnalités de haut rang y compris dans l'entourage du président Goodluck Jonathan. Mais la justice promet de faire mentir tous ces doutes. Le procureur général Mohammed Bello Adoke :

Goodluck Jonathan

Goodluck Jonathan

« Le président a rassuré la Nation que les recommandations du rapport seront suivies d'effet. Nous ferons en sorte que tout soit mis au clair pour ouvrir la voie à une procédure judiciaire équitable. Cela se fera sans parti pris. Celui qui sera reconnu coupable fera face à la rigueur de la loi. »

L'affaire est affectée à la commission des crimes économiques et financiers du Nigeria. Le président Goodluck Jonathan est face à deux choix : lâcher ses amis soupçonnés de corruption ou s'attirer davantage le courroux des citoyens. En tous les cas, les activistes de la société civile ont annoncé de nouvelles manifestations semblables à celles de janvier dernier.

Écouter l'audio 02:01
Now live
02:01 min

"Celui qui sera reconnu coupable fera face à la rigueur de la loi" (Mohammed Bello Adoke, procureur général)

Audios et vidéos sur le sujet