Jeux d′argent | Vu d′Allemagne | DW | 22.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Jeux d'argent

Les grands thèmes de la presse de ce vendredi sont économiques : la vente d'une banque allemande à un fonds américain, la reprise de Continental par une entreprise familiale et la grand-messe des jeux vidéos à Leipzig.

default

Plus de 10 morts, dont 5 Allemands : le récent crash aérien au décollage de l'avion de la Spanair à Madrid relance les spécultions sur la sécurité des compagnies «low costs».

Pour autant, certaines Unes, dont celle de la Süddeutsche Zeitung, ouvrent avec l'empennage calciné de l'avion de la Spanair qui s'est écrasé à Madrid, faisant plus de 150 morts dont 5 Allemands. Mais le quotidien de Munich revient aussi sur la reprise du géant des pneumatiques Continental par le groupe Schaeffler, une entreprise familiale jusqu'ici très discrète. Un exemple parfait de la difficulté qu'éprouve l'Allemagne pour adapter ses cultures d'entreprises d'hier aux règles des marchés capitalistes d'aujourd'hui.

Maria-Elisabeth Schaeffler und Sohn Georg F.W. Schaeffler

Les vainqueurs de ce que les experts appellent la « Paix de Hanovre » après la reddition du groupe Continental.

David s'est approché de Goliath à pas de loup et l'emporte, lance die Welt. Même les plus retors des experts des marchés des capitaux n'ont rien vu venir. Et ce n'est pas en renforçant la législation contre les investisseurs étrangers qu'on évitera ce genre de manœuvres. Ce qui renvoit à la reprise de la banque allemande IKB par le fonds américain d'investissements Lone Star. Un scandale pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Ce sauvetage, pour ne pas dire ce bradage, coûtera la bagatelle de 10 milliards d'euros au contribuable allemand et ce, pour une banque que l'investisseur reçoit en outre sans le moindre risque ou presque.

IKB Bank Logo

La banque IKB, la banque centrale de l'industrie allemande, a été bradée à l'investisseur américain Lone Star.

Le scandale est ailleurs pour la Frankfurter Rundschau. La crise est partout et partout on sauve, on étatise et on dépèce. L'espoir d'améliorer le capitalisme en plaçant tout sous le dictat des marchés financiers s'est avéré être une illusion coûteuse. Il est grand temps de mettre en place une nouvelle architecture financière qui maîtrise les jeux spéculatifs du capitalisme.

Games Convention 2005 Ubisoft

De quoi notre avenir culturel sera-t-il fait ?

Les jeux, vidéos cette fois, sont en première page de la Tageszeitung avec un soldat futuriste très martial sortant de l'image pour pénétrer dans un salon aux papiers-peints fleuris. A leurs débuts, toutes les nouvelles formes artistiques populaires ont été suspectés des pires défauts. Des romans au XIXe siècle au cinéma, en passant par le rock et la BD. L'entrée des fabricants de jeux vidéos au Haut-conseil Culturel Allemand semble accorder à cette forme artistique une certaine légitimité. Mais cette décision est moins culturelle qu'économique. En effet, ce qui fait vivre scénaristes, compositeurs, dessinateurs et autres graphistes ne peut être qu'un bien culturel n'est-ce pas ? Où cela va-t-il mener? On le verra lorsque le prochain adolescent perdra la tête et abattra professeurs et camarades de classe. Et lorsqu'on chargera sur son ordinateur un jeu de tir pour son ego.

  • Date 22.08.2008
  • Auteur Lascombes, Christophe
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/F2wO
  • Date 22.08.2008
  • Auteur Lascombes, Christophe
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/F2wO
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !