Israël annonce la poursuite de la colonisation | International | DW | 28.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Israël annonce la poursuite de la colonisation

Les 1.100 nouveaux logements seront construits dans le quartier de colonisation juive de Gilo, occupé et annexé par Israël. Une décision qui intervient en plein débat sur l'adhésion à l'ONU d'un Etat palestinien.

default

La porte de Damas à Jerusalem

Les réactions ne cessent de tomber après l'annonce faite hier par le gouvernement israélien. Le feu vert de Tel Aviv à la construction de nouveaux logements risque de compliquer un peu plus les tentatives de relance du processus de paix israélo-palestinien et irrite les Palestiniens tout comme la communauté internationale. "Israël a répondu à la demande du Quartette par 1.100 non" a réagi le négociateur palestinien, Saëb Erakat, en référence aux 1100 logements.

Palästinenser Israel Demonstration in Ramallah für Sitz in der UNO

Les négociations en danger

Le Quartette (les Etats-Unis, l’Union européenne, l’ONU et la Russie) avait pourtant demandé vendredi dernier aux deux parties de se garder d'actions unilatérales pouvant mettre en danger la reprise des négociations de paix et appelé à une reprise de ces négociations. Et on se souvient de la réponse du président de l'Autorité palestinienne suite à cette demande. De retour dimanche à Ramallah, deux jours après le dépôt de sa demande d'adhésion à l'Onu, Mahmoud Abbas avait réitéré son opposition à une relance du processus de paix en l'absence du gel des colonies juives de Cisjordanie. Et voilà que les autorités israéliennes viennent de prendre cette décision de poursuivre la colonisation.

Palästinenser Israel Demonstration für UN Mitgliedschaft in Ramallah Flaggen

Les réactions

Les Etats-Unis qui se sont opposés à l'adhésion de l’Etat de Palestine à l’Onu ont réagi en expliquant qu'ils sont profondément déçus. La France l’a aussi condamné. Pour Paris, cette décision est contreproductive à l'heure où la communauté internationale multiplie ses efforts en vue d'une reprise rapide des négociations de paix. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton critique aussi cette politique israelienne et dit l'avoir regretté. Mais pour l’eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, il aurait fallu aller au-delà d’un simple regret. Ce dernier appelle à ne pas sous estimer la frustration des Palestiniens.

Auteur : Kossivi Tiassou

Edition : Brahima Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !