Irak: une victoire contre le terrorisme | International | DW | 08.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Irak: une victoire contre le terrorisme

Les élections législatives en Irak ont été marquées par la violence. Près de 40 personnes ont été tuées dans des attentats mais les Irakiens ont malgré tout été nombreux à se rendre aux urnes.

default

Un électeur affiche fièrement son doigt plein d'encre

Des millions d'Irakiens ont bravé les obus et les menaces d'Al Qaïda pour aller voter, ce qui selon le Premier ministre Nouri al-Maliki, marque l'échec du terrorisme et la victoire de la volonté du peuple. Le président américain Barack Obama a lui aussi parlé d'une étape importante dans l'histoire du pays.

Irak Anschläge Wahltag 2010 Bagdad

Au moins 38 personnes ont été tuées dans les attentats le jour du vote

En effet, des citoyens de toutes confessions ont été voter, y compris les sunnites qui avaient boycotté le dernier scrutin en 2005. Malgré des conditions de vie misérables et une violence permanente, les Irakiens croient en ces élections, à l'instar de cette femme du Kurdistan:

« J'ai voté pour qu'ils concrétisent nos espoirs : la liberté, la démocratie et une solution à nos problèmes avec Bagdad. »

Pour la première fois en tout cas, ce n'est plus l'appartenance religieuse ou ethnique qui a été déterminante dans les alliances politiques. De nouveaux partis mixtes ont ainsi fait leur apparition tels que Irakia, une coalition laïque et nationaliste dirigée par l'ancien Premier ministre Iyad Allaoui, ou encore Goran, qui signifie changement en kurde et qui est dirigé par Moustapha :

Irak Wahlen Frau Kurdistan

Au Kurdistan, une femme dépose son bulletin dans l'urne

« Tous seuls, nous ne pouvons pas changer la politique au Parlement, mais ensemble, avec les Arabes et les Kurdes, nous pouvons mettre un terme au sectarisme ethnique et confessionnel, pour un nouvel Irak. »

Un nouvel Irak dont on est malgré tout encore loin. La Commission électorale doit donner les résultats complets du scrutin le 18 mars et les résultats officiels fin mars, après l'examen des plaintes. Ensuite le nouveau Premier ministre devra former un gouvernement, un gouvernement d'union nationale dans l'idéal, selon le vice premier ministre kurde Barvari :

« La réconciliation doit réussir, sinon c'est un destin tragique qui attend l'Irak. Ca ne peut plus continuer ainsi. De telles conditions mènent tout droit à une nouvelle dictature. »

Le gouvernement devra être prêt avant fin août, date à laquelle les troupes américaines se retirent définitivement du pays.

Auteur: Audrey Parmentier/Ulrich Leidholdt
Edition: Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !