Interview exclusive avec Bahati Lukwebo, frondeur du FCC pro-Kabila | Afrique | DW | 22.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Interview exclusive avec Bahati Lukwebo, frondeur du FCC pro-Kabila

Parmi les candidats pour la présidence du Sénat en RDC, Modeste Bahati Lukwebo, membre radié de la coalition FCC. Celui-ci défie le candidat adoubé par le PPRD de l'ex-président Joseph Kabila, Alexis Thambwe Mwamba.

Écouter l'audio 02:15

"En tant que 2e force politique de la coalition, c'est notre droit" (Bahati Lukwebo)

A Kinshasa, toutes les manifestations à caractère politique ont été interdites cette semaine. Le motif : l’élection du président du Sénat, prévue ce samedi 27 juillet qui crée des remous.

Une manifestation était prévue le lundi 22 juillet par la Coalition CACH du président Tshisekedi, ainsi qu’une autre, initiée par des jeunes favorables à l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila.

Mais les autorités craignaient des débordements, car au sein même des différents camps politiques, l’unité se craquèle.

Par exemple : le sénateur Bahati Lukwebo a déposé sa candidature pour la présidence du Sénat ce 22 juillet.

Lukwebo est membre et autorité morale du parti AFDC et alliés, et à ce titre il participe à la plateforme FCC qui a soutenu le camp Kabila à la présidentielle dernière.

 Le hic, le PPRD, autre grande formation politique qui constitue le FFC pro-Kabila verrait bien l'un de ses cadres à lui, Alexis Thambwe Mwamba, présider la chambre haute du Parlement.

Mais le sénateur Bahati fait valoir le poids politique de son parti dans l'alliance pro-Kabila et n'exclue pas de rallier désormais le camp du président Tshisekedi.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter ses explications.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !