Intégrer: oui, mais comment? | Vu d′Allemagne | DW | 03.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Intégrer: oui, mais comment?

A la Une des journaux: le sommet de l'intégration, la menace terroriste en provenance du Yémen et le nouvel accord de défense franco-britannique.

default

Des objectifs. Voilà ce que le sommet de l'intégration doit avant tout réussir à formuler, écrit Die Welt. Et le journal d'illustrer cette exigence par l'exemple de Seyran Ates, une féministe d'origine turque. Elle s'est récemment fait confectionner un T-Shirt. Sur son dos on peut lire "arrière plan migrant" et sur son ventre "premier plan allemand". En un mot, poursuit le quotidien, elle a non seulement voulu décrire son existence et celle de millions d'immigrés au sein de la République fédérale allemande mais elle a également formulé une tâche essentielle. Une tâche qui doit conduire à l'intégration des immigrés en Allemagne et qui, malgré tous les sommets, tous les livres et tous les débats télévisés sur le sujet, n'est pas défini de manière suffisamment large; car la langue allemande n'est pas, à elle seule, garante d'une intégration réussie.

Jemen Bombe

L'Allemagne a pris des mesures contre le fret venant du Yémen après la découverte de colis piégés destinés aux Etats-Unis

La Süddeutsche Zeitung se penche, elle, sur le danger terroriste en provenance du Yémen, alors que l'Allemagne a durci hier ses mesures d'interdiction de fret en provenance de ce pays. Les Occidentaux n'ont cependant que peu de marche de manoeuvre contre la filiale d'Al-Qaïda au Yémen, aussi menaçante soit-elle. Une intervention militaire dans ce pays imprégné de l'islam conservateur serait un beau prétexte pour déclencher une nouvelle guerre sainte. Chaque soldat étranger au Yémen est un soldat de trop, estime le journal. Cela rend la lutte contre le terrorisme difficile mais pas impossible. Il faut garder à l'esprit que la campagne contre Al-Qaïda est d'abord et avant tout une affaire yéménite et arabe.

Großbritannien Frankreich Nicolas Sarkozy bei David Cameron in London

Nicolas Sarkozy et David Cameron mardi à Londres

Le président français Nicolas Sarkozy a signé hier avec le Premier ministre britannique David Cameron un accord pour renforcer la coopération bilatérale en matière de Défense. Contrairement aux grandes déclarations politiques sur l'amitié franco-britannique, la presse allemande, notamment la Frankfurter Allgemeine Zeitung, y voit plutôt un arrangement dicté par le besoin commun de faire des économies. Selon die tageszeitung, cet accord est l'histoire de deux nations en passe de perdre, pour des raisons financières, ce qui fait leur stature : la capacité d'intervenir militairement partout dans le monde. Il est aussi le signe que Londres et Paris s'autorisent à partir de maintenant à agir ensemble, sans se soucier de leurs partenaires européens ou transatlantiques.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !