Il y a 80 ans, l′Allemagne envahissait la Pologne | International | DW | 02.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Il y a 80 ans, l'Allemagne envahissait la Pologne

Cette invasion a déclenché la Seconde guerre mondiale. 80 ans après, l’ombre du nazisme plane toujours sur les relations entre les deux voisins. La Pologne continue d’ailleurs de réclamer des réparations à l’Allemagne.

Proportionnellement à sa population totale, la Pologne est le pays qui a compté le plus de victimes durant la Seconde guerre mondiale. Les destructions matérielles aussi ont été considérables. 

Le 1er septembre 1939, Jan Tyszler était un petit garçon et il se préparait à rentrer à l’école primaire dans sa ville de Wielun, dans le centre de la Pologne. "Dès les premiers obus, on s’est réfugié dans la ferme d’à côté. Les bombardiers nous survolaient, on s’est couchés sur le sol, dans un fossé", se rappelle-t-il. "Les avions tiraient, larguaient des bombes. Une partie de Wielun était en feu, c’était une vraie tragédie humaine."

Un monument en hommage aux crimes commis
Les bombardements intenses qui se sont abattus sur la ville ont fait 1.200 morts. La totalité des 4.200 juifs de Wielun ont été soit tués sur place, soit déportés dans les camps de la mort. La violence subie par Wielun a conduit à la comparer à Guernica, ville symbole de l’horreur de la Guerre d’Espagne, quelques années auparavant.

La brutalité des crimes commis par les nazis en Pologne n’est pas très présente dans la mémoire allemande. Côté polonais en revanche, la résistance à l’ennemi nazi occupe une grande place dans l’identité nationale. C’est pourquoi des chercheurs allemands demandent à ce qu’un monument soit érigé à Berlin en mémoire des victimes polonaises du nazisme. 

L’idée est soutenue par 240 députés du Bundestag, tous partis confondus hormis l’AfD d’extrême-droite. Même le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, estime que ce monument aurait dû voir le jour "depuis longtemps".

Polen, Wieluń (Muzeum Ziemi Wieluńskiej)

La ville de Wieluń, complètement détruite

Des relations tendues sur fond de réparations
Il a fallu plusieurs décennies après la fin de la guerre pour que la Pologne et l’Allemagne de l’Ouest reprennent des relations diplomatiques. La RFA n’a reconnu officiellement la frontière qui restaurait l’intégrité territoriale de la Pologne qu’en 1990. En RDA, à l’Est, cette reconnaissance avait été imposée par Moscou, sans sensibiliser les Allemands des régions concernées.

Après la chute du Rideau de fer, l’Allemagne réunifiée a soutenu l’entrée de la Pologne dans l’OTAN puis dans l’Union européenne.
Mais la montée des populismes dans les deux pays fait craindre une nouvelle détérioration de leurs relations. Le gouvernement polonais brandit de nouveau la menace d’une demande de réparations à Berlin. "Si cela devait vraiment arriver, que des Etats de l’UE se réclament mutuellement le versement de réparations, cela affaiblirait encore plus une Union européenne déjà mise à mal", estime l'historien Martin Aust. 

La Pologne n’a pas encore exprimé de demande officielle. Une commission travaille toutefois depuis deux ans à l‘évaluation de la somme. Elle doit rendre son rapport à l’automne. Les remboursements réclamés pourraient s’élever à 800 milliards d’euros.
Mais pour l’Allemagne, le chapitre des réparations est clos. Même si le gouvernement réaffirme régulièrement la responsabilité morale de l’Allemagne dans les crimes perpétrés au nom du nazisme.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !