Il y a 65 ans, le procès de Nuremberg | Allemagne | DW | 22.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Il y a 65 ans, le procès de Nuremberg

Une vingtaine de dignitaires nazis et six organisations du IIIe Reich comparaissent du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946 devant un tribunal qui allait être à l'origine de la notion de "crime contre l'humanité".

default

« Etablir des faits incroyables au moyen de preuves irréfutables ». C'est l'objectif de ce tribunal militaire international mis en place par les quatre Alliés vainqueurs du IIIe Reich, les Etats-Unis, l'Union soviétique, la Grande-Bretagne et la France.

Memorium Nürnberger Prozesse

Une exposition s'est ouverte dimanche à Nuremberg qui fait revivre les procès de 1945-1946

236 témoins viennent déposer devant quatre juges – un par pays allié – grâce à une traduction simultanée alors inédite. Les responsables du régime nazi, eux réfutent les faits : « Nicht schuldig, non coupable… »

Le plus grand crime de l'humanité

Mais plus de 5000 documents et 200 000 déclarations sous serment donnent des détails sur le plus grand crime de l'humanité : l'extermination systématique de six millions de juifs, de 200 000 tsiganes et de plusieurs centaines de milliers d'autres personnes dans les camps de concentration. Robert Kempner est alors l'adjoint du procureur général :

Nürnberger Prozesse

Sur le banc des accusés notamment : Hermann Göring et Rudolf Heß

« Lorsqu'en 1942, j'ai commencé à travailler aux Etats-Unis sur les dossiers du procès, mes collègues américains m'ont demandé si nous pouvions apporter des preuves à ce que nous avancions. Et j'ai répondu que oui, à 100%. Plus tard à Nuremberg, j'ai pu me rendre compte que les choses n'étaient pas vraies à 100%, mais plutôt à 500%. »

Nuremberg n'a pas été choisie par hasard pour abriter le procès. C'était la ville où Adolf Hitler organisait les grands rassemblements de masse nazis. C'est dans cette ville du sud de l'Allemagne qu'ont également été édictées les lois anti-juives.

Après 218 jours d'audience, 11 responsables nazis sont condamnés à mort, sept à des peines de prison allant jusqu'à la perpétuité. Trois sont acquittés.

Auteurs : Carine Debrabandère, Cornelia Rabitz
Edition : Marie-Ange Pioerron