Il faut soutenir les démocrates turcs! | Vu d′Allemagne | DW | 15.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Il faut soutenir les démocrates turcs!

A la Une des quotidiens: le débat autour de la candidature de la Turquie à l'UE, le rapport 2009 de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture sur la faim dans le monde et le vaccin contre la grippe H1N1

default

La Croatie pourrait achever ses négociations 'adhésion à l'Union européenne en 2010. La Turquie a encore des progrès à accomplir

Epinglée par le rapport de la Commission européenne à cause des atteintes aux droits fondamentaux, la Turquie l'est aujourd'hui aussi dans la plupart des quotidiens allemands. La Frankfurter Rundschau note que s'il y a beaucoup de choses qui évoluent dans un sens positif en Tuquie, il y a aussi beaucoup de choses que l'on doit encore reprocher au gouvernement. Le pays n'est pas un Etat de droit dans le sens européen du terme. La protection des minorités est insuffisante, la liberté de presse est limitée.

EU Beitritt Türkei: Emfpang für Erdogan

Des supporters du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan

Tout cela est vrai. En revanche on ne peut pas penser sérieusement, comme le font certaines personnalités politiques allemandes, à claquer la porte au nez à Ankara. C'est aussi peu sérieux que de promettre des baisses d'impôts en pleine crise financière.

Pour la Süddeutsche Zeitung, la Turquie dans 15 ans ne ressemblera pas à la Turquie de 2009. Economiquement, sa croissance sera plus rapide que n'importe quel autre pays européen. Et on peut lui faire confiance pour qu'elle accomplisse un grand pas sur le chemin de la vraie démocratie. Le problème du moment est à chercher dans le pouvoir de sabotage dont dispose la vieille élite anti-démocratique encore présente dans l'armée, la burocratie et la justice. Pour le premier ministre Erdogan et les démocrates turcs, chaque soutien compte, y compris celui de l'Union européenne.

Hungernot in Uganda Flash-Galerie

Le nombre de victimes de la malnutrition a augmenté de 100 millions par rapport à l'année dernière, pour atteindre son niveau le plus haut en quarante ans, selon la FAO

Selon le rapport 2009 de la FAO, plus d'un milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. Les photos de quelques une d'entre elles s'étalent en première page de la Tageszeitung, qui titre cependant sur un autre chiffre record : "140 milliards pour les banquiers", soit la somme des salaires, primes et autres avantages versés cette année par Wall Street. Pour la Märkische Oderzeitung, les pays du nord ne portent cependant qu'en partie la responsabilité de la faim dans les pays pauvres. Car ce qu'il manque avant tout à ces derniers, c'est une volonté politique. Sur place, chaque avancée vers une vie meilleure semble être toujours condamnée à être anéantie par des guerres, des luttes de pouvoir ou une mauvaise gestion.

Grippeschutzimpfung

Le Manheimer Morgen enfin commente le débat en Allemagne autour des différents vaccins contre la grippe H1N1. Il ne serait pas surprenant que la grippe dite porcine passe au-dessus de l'Allemagne comme jadis la grippe aviaire. Beaucoup de bruit pour rien, autrement dit, l'essentiel étant que l'industrie pharmaceutique y trouve son compte. Peut-être serait-il plus censé de soigner ceux qui souffrent véritablement du virus H1N1, avec les médicaments adéquats et d'utiliser le reste de l'argent pour renflouer les caisses d'assurance maladie.

  • Date 15.10.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/K6bB
  • Date 15.10.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/K6bB
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !