Hommage aux victimes du nazisme | Allemagne | DW | 27.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Hommage aux victimes du nazisme

Le 27 janvier marque l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz par l'armée rouge en 1945. Cette date anniversaire donne lieu depuis 1996 à une session du souvenir au Bundestag, la chambre basse du Parlement.

default

Journée du souvenir au Bundestag, en mémoire des six millions de Juifs assassinés

L'émotion était intense vendredi matin au Bundestag, en présence de la chancelière Angela Merkel, lorsque l'invité d'honneur Marcel Reich-Ranicki, 91 ans, s'est approché du pupitre. Marcel Reich-Ranicki a longtemps été le critique littéraire le plus influent d'Allemagne.

Marcel Reich-Ranicki et la mémoire allemande

Juif polonais, il est rescapé du ghetto de Varsovie. Le reste de sa famille n'a pas survécu à l'holocauste. Dès son arrivée au ghetto, en 1940, le jeune Marcel est témoin de la barbarie nazie :

Literaturkritiker und Überlebende des Holocaust Marcel Reich-Ranicki zum 67. Jahrestag der Befreiung des Konzentrationslagers Auschwitz

Marcel Reich-Ranicki, le pape de la littérature allemande, rescapé du ghetto de Varsovie

« Des hommes étaient abattus dans la rue, de nombreuses personnes étaient prises en otage, parmi elles, beaucoup de membres du Judenrat, le Conseil juif - des membres d'ailleurs qui n'étaient pas du tout appréciés, parce qu'ils avaient des postes à responsabilité. Mais les gens étaient quand même terrifiés par ces arrestations – des arrestations qui ne signifiaient rien de bon pour la population enfermée au sein du ghetto. »

Un appel à la tolérance

L'émotion après le discours de Marcel Reich-Ranicki était d'autant plus intense qu'il y a quelques jours, le 20 janvier dernier, avait lieu un autre anniversaire : les 70 ans de la conférence de Wannsee, conférence qui a planifié dans les moindres détails l'holocauste. Norbert Lammert, le président du Bundestag, y a fait référence ce matin :

« La villa qui a abrité la Conférence de Wannsee est l'un des hauts lieux du travail de deuil sur les horreurs commises par le national-socialisme. Ces lieux de la mémoire allemande nous invitent à nous battre pour qu'en Allemagne, tous les êtres humains soient libres et égaux, et qu'ils ne vivent pas dans la peur. C'est notre objectif et notre devoir. »

Norbert Lammert a appelé à plus de tolérance en Allemagne. Il a également évoqué le choc qu'a ressenti l'Allemagne en apprenant, il y a quelques semaines, l'existence d'une cellule néo-nazie qui a commis pendant des années des crimes racistes au nez et à la barbe des autorités. Le président du Bundestag a également souligné que, selon une récente étude, 20% de la population allemande avait des tendances antisémites. « C'est 20% de trop ! » a clairement dit Norbert Lammert.

Auteurs : Marcel Fürstenau, Carine Debrabandère
Edition : Anne Le Touzé