Helmut Asche : ″l′Allemagne prend le risque de laisser sa place aux pays peu scrupuleux″ | Interviews exclusives DW | DW | 20.05.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Interviews exclusives

Helmut Asche : "l'Allemagne prend le risque de laisser sa place aux pays peu scrupuleux"

Le ministère allemand de la Coopération a fait connaitre les grandes lignes de sa nouvelle politique de développement. Une politique qui conditionne l'aide allemande à certains critères comme la bonne gouvernance.

Écouter l'audio 05:15

"Exiger le respect des droits de l’homme c’est bien mais conditionner l’aide n’est pas une bonne stratégie" (Helmut Asche)

L'Allemagne veut faire de la lutte contre la corruption, le respect des droits de l’homme et la bonne gouvernance des critères pour bénéficier de son soutien.

Jusqu'ici, Berlin aide le développement des pays pauvres par le ministère de la Coopération que dirige Gerd Müller. Celui-ci veut se concentrer désormais sur un nombre restreint de pays. Mais son plan dénommé "BMZ 2030" fait débat.

Helmut Asche est spécialiste des questions africaines à l'Institut d'ethnologie et d'études africaines à l'université de Mayence en Allemagne. Pour lui, la stratégie allemande n’a rien de nouveau, l'Allemagne prend plutôt le risque de laisser la place aux pays qui ont moins de scrupules.

Écoutez son interview en cliquant sur la photo ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet

  • Date 20.05.2020
  • Auteur Kossivi Tiassou