Heiko Maas appelle l′Iran à ne plus jouer aux ″pyromanes″ | International | DW | 13.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Heiko Maas appelle l'Iran à ne plus jouer aux "pyromanes"

Le ministre allemand des Affaires étrangères demande aux autorités de Téhéran d'oeuvrer à une désescalade au Proche-Orient.

Écouter l'audio 01:21

'Le conflit entre Téhéran et Washington est une épée de Damoclès' (Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères)

Aux côtés de son homologue jordanien, Heiko Maas a prévenu l'Iran contre toute nouvelle action qui pourrait déstabiliser le Proche-Orient. 

"Si l'Iran veut aller à la désescalade, il doit arrêter de jouer au pyromane dans les pays voisins, y compris en Irak", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères à Amman.

L'objectif de Berlin est de veiller à ce que le calme soit de retour dans la région.

La lutte contre Daech continue

La Jordanie reste une alliée dans la lutte contre le groupe "Etat islamique".

Le chef de la diplomatie allemande confirme que l'organisation terroriste n'est "pas encore vaincue" et qu'elle pourrait même gagner du terrain en Irak.

Selon Heiko Maas, les soldats en Jordanie, au Koweït et en Irak notamment vont rester jusqu'à une réponse claire du gouvernement irakien.

A terme, l'Allemagne n'exclut cependant pas de retirer ses soldats basés en Irak.

Irak Irans Vergeltungsschlag kommt mit Vorwarnung (Reuters/WANA/N. Tabatabaee)

Manifestation à Téhéran pour réclamer vengeance après l'assassinat du général Qassem Soleimani

Après l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani à Bagdad, le Parlement irakien a demandé le départ des troupes étrangères présentes sur son territoire.

"Un mauvais signal"

En visite auprès des 285 soldats allemands basés en Jordanie, le ministre Heiko Maas estime que ce serait un "mauvais signal" que le gouvernement irakien allait dans le même sens que les députés.

Il a toutefois laissé entendre que l'armée allemande s'en irait si les dirigeants irakenis le demandent. Une centaine de soldats allemands sont basés en Irak.

Avant son arrivée à Amman, la capitale jordanienne, Heiko Maas a confié à des journalistes allemands qu'il fallait "éviter une nouvelle escalade".

Même si on observe une accalmie en ce moment entre les Etats-Unis et l'Iran. Le conflit entre Washington et Téhéran est "comme une épée de Damoclès", selon les termes employés par le ministre allemand.

 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !