Guy Zongo se dit confiant sur l′extradition de François Compaoré | Afrique | DW | 06.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guy Zongo se dit confiant sur l'extradition de François Compaoré

Le fils du journaliste tué Norbert Zongo réagit à la signature par le Premier ministre français, du décret d'extradition de François Compaoré, acteur clé dans le dossier. Il affirme préférer la justice au dédommagement.

Écouter l'audio 03:42

"François Compaoré est celui à qui le crime a profité"- Guy Zongo

Au Burkina Faso, l'annonce de la signature du décret d'extradition de François Compaorésuscite de l'espoir au sein de la famille du journaliste Norbert Zongo.

Le Premier ministre français Edouard Philippe a signé ce décret après que la justice française a rejeté le recours de François Compaoré contre son extradition vers Ouagadougou.

Lire aussi → Emmanuel Macron fait un geste dans l’affaire Thomas Sankara

En apprenant cette nouvelle, Guy Zongo, fils du journaliste assassiné le 13 décembre 1998 se dit satisfait et salue un pas en avant dans ce dossier judiciaire "qui n'a que trop duré" selon lui.

Norbert Zongo a été assassiné avec trois autres personnes. Le journaliste d'investigation enquêtait sur le meurtre du chauffeur de François Compaoré, frère de l'ex-président Blaise Compaoré. Depuis la chute de celui-ci, la justice burkinabè a relancé les enquêtes sur cette affaire qui avait été classée sans suite.

Le décret du Premier ministre français reste susceptible d'un recours devant le Conseil d'Etat.

Mais malgré tout, Guy Zongo continue de faire confiance à la justice de son pays. "Les choses ont changé au Burkina" dit-il.

"On ne fait plus ce qu'on faisait il y a 10, 15, 20 ans. Le peuple burkinabé à travers l'insurrection (octobre 2014, ndlr) s'est émancipé et la justice aussi", affirme le fils du journaliste d'investigation.

Pour écouter l'interview, cliquez sur l'image ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet