Guinée : l′opposition unie contre une révision constitutionnelle | Arbre à palabre | DW | 18.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Guinée : l'opposition unie contre une révision constitutionnelle

En Guinée, l’actualité reste polarisée par le débat sur la probable révision de la Constitution du 7 mai 2010. Si cette éventualité se confirmait, le président Alpha Condé, dont le deuxième et dernier mandat expire en 2020, pourrait briguer un nouveau mandat. Ce qui suscite l’inquiétude de l’opposant qui est vent-debout contre ces velléités.

Écouter l'audio 38:26

Depuis plusieurs mois, des appels du pied des partisans du président Alpha Condé incitent ce dernier à modifier la Constitution pour pouvoir être candidat à l’élection présidentielle de 2020. Pour espérer faire échouer ce projet, l’opposition a mis en place début avril le Front National pour la défense de la Constitution.

Les géniteurs de cette plate-forme politique appellent les Guinéens à  s’opposer farouchement à ces velléités de révision de la Constitution.

La révision de la Constitution du 7 mai 2010 est-elle opportune ?


Eric Topona pose la question à ses invités sous l’Arbre à Palabres :

- Lansana Faya Millimono, président du parti d’opposition Bloc Liberal, membre du Front National pour la Défense de la Constitution.

- Hassimou Souaré, coordonnateur adjoint du Réseau des medias sur internet.

- Et Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel au pouvoir. Avant de quitter avec fracas le débat, M. Damaro Camara a essayé de justifier le bien-fondé d’une révision de la Constitution en Guinée.

Cliquez sur l’image ci-dessus pour écouter l’intégralité du débat.