Guinée : l′opposition exige le départ du président de la CENI | Afrique | DW | 21.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guinée : l'opposition exige le départ du président de la CENI

Les réactions sont vives après l'annonce du report des élections législatives initialement prévues pour le 28 décembre.

Écouter l'audio 07:59

"L'organisation du scrutin le 28 décembre n'était pas tenable" (Nadia Nahman, opposition guinéenne)

La Commission électorale nationale et l'Organisation internationale de la francophonie ont annoncé ce lundi 21 octobre le report des élections législatives initialement prévues pour le 28 décembre.

Selon la loi électorale  guinéenne, le président Alpha Condé doit convoquer le corps électoral 70 jours avant la date du scrutin - ce qui aurait été le 18 octobre. L'opposition guinéenne a toujours déclaré qu'il était impossible dans un délai de deux mois et demi de régler la question du choix de l'opérateur technique en charge du fichier électoral actualisé. Celui-ci contiendrait plus d'un million d'électeurs suspects.

Ecoutez la réaction de Nadia Nahman, une des porte-paroles de l'opposition guinéenne, en cliquant sur l'image de l'article...

Audios et vidéos sur le sujet