Guinée : Lansana Kouyaté dénonce les consultations politiques | Afrique | DW | 13.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guinée : Lansana Kouyaté dénonce les consultations politiques

Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana poursuit ses consultations avec les acteurs politiques et ceux de la société civile afin de doter le pays d'une nouvelle constitution.

Écouter l'audio 02:25

"Un dialogue qui cache des intentions connues n'est pas nécéssaire" (Lansana Kouyaté)

Le sujet fait toujours beaucoup parler en Guinée. Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana poursuit ses consultations quant à une nouvelle constitution. Des discussions avec les acteurs politiques et ceux de la société civile qui devraient déboucher sur la tenue des élections législatives avant la fin de l'année ou l'organisation d'un référendum visant à doter la Guinée d'une nouvelle loi fondamentale.

Selon Lansana Kouyaté, président du Parti de l'espoir pour le développement national, Alpha Condé veut tout simplement changer la Constitution pour briguer un troisième mandat. Il s'exprimait sur la DW, dans le journal de 17hTU, ce vendredi 13 septembre. 

Crainte d'une montée de la violence

De plus en plus de Guinéens redoutent de voir la Guinée sombrer dans une nouvelle crise comme en 2010, sous le règne du capitaine Moussa Dadis Camara. L'ex-chef de la junte militaire qui voulait s'accrocher au pouvoir avait plongé le pays dans une crise meurtrière qui avait débouché sur le massacre du 28 septembre où au moins 150 personnes avaient été tuées.  

Liens

Audios et vidéos sur le sujet