Grand ménage sur les étiquettes alimentaires | Europe | DW | 04.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Grand ménage sur les étiquettes alimentaires

Elles promettent souvent santé et longévité, mais que se cache-t-il vraiment derrière ces allégations? La commission a lancé une grande enquete. Egalement dans cette édition les pressions sur l'eurozone.

ARCHIV - Das Wort «Nährwertangabe» ist in Düsseldorf auf der Packung eines «Energieriegel» zu lesen (Archivfoto vom 03.02.2009). Eine bessere Kennzeichnung von Lebensmitteln wollen die EU-Verbraucherminister am Dienstag 07.12.2010 in Brüssel beschließen. Künftig sollen EU-Bürger beim Einkauf Dickmacher leicht erkennen. Foto: David Ebener dpa

Les allégations des étiquettes des produits alimentaires seront mieux contrôlées...

L'Europe est en proie à la fièvre sous la pression des marchés financiers qui ont frôlé la panique en début de semaine. En effet à peine avait-on respiré après le compromis de dernière minute sur le plafond de la dette des Etats-Unis, que la nervosité reprenait. Les marchés financiers sont inquiets des mauvais chiffres de la croissance américaine, la première économie mondiale. Et par ricochet, cette nervosité s'est

epa02834639 Italian Prime Minister Silvio Berlusconi arrives at a eurozone heads of state meeting at the european council headquarters in Brussels, Belgium 21 July 2011. European leaders are meeting to hammer out a deal on a second bailout for Greece and consequently halt the debt crisis from spreading to Spain and Italy, two of the 17-member eurozones biggest economies. EPA/OLIVIER HOSLET

Silvio Berlusconi au sommet de crise de juillet dernier. Il essaye de calmer la spéculation contre l'Italie

reportée sur la zone euro, elle aussi mal en point. Cette fois-ci c'est l'Italie et l'Espagne sur lesquelles s'est portée la défiance, provoquant l'inquiétude d'une contagion à toute la zone euro. Le premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero a reporté ses vacances pour convoquer une réunion de crise. De son côté le Cavaliere, Silvio Berlusconi montait lui aussi au créneau pour proposer au Parlement italien un plan de croissance et de réformes fiscales. Mais les experts ont dénoncé un manque de mesures concrètes.

De son côté le ministre des finances brésiliens a déclaré qu'il allait installer un "cordon sanitaire" pour protéger son pays de la crise aux Etats-Unis et en Europe. Le Brésil est sorti de la crise et affiche une croissance de 4%. Mais les capitaux étrangers qui cherchent un refuge affluent dans le pays. Du coup le real, la monnaie brésilienne est en hausse face au dollar et le pays perd de la compétitivité...

Pour terminer ce panorama, la mise en garde du haut commissaire aux réfugiés de l'ONU: le portugais Antonio Gutierrez a dénoncé la montée d'un „populisme politique" en Europe. Ce phénomène, explique-t-il, favorise les réactions hostiles envers les étrangers, le racisme et des actes de violence comme celui survenu en Norvège. .

L'UE dénonce les allégations fausses

Zwei Mitarbeiterinnen der Verbraucherrechtsorganisation foodwatch stehen am Freitag (20.03.2009) mit dem Goldenen Windbeutel und einer Palette mit Actimel-Joghurt vor der Deutschland-Zentrale des Milchprodukte-und Babynahrung-Produzenten Danone in Haar bei München (Oberbayern). Foodwatch zeichnete den Danone-Joghurt Actimel mit dem Goldenen Windbeutel 2009 als Werbelüge des Jahres aus. Actimel schütze nicht vor Erkältungen, sondern stärke das Immunsystem nur ähnlich gut wie ein herkömmlicher Naturjoghurt, sei aber vier Mal so teuer, so die Begründung. Foto: Andreas Gebert dpa/lby +++(c) dpa - Bildfunk+++

Ce yaourt ne "protège pas particulièrement des rhumes " dénoncent des activistes de l'ONG Foodwatch, en dépit de l'étiquette

Les yaourts probiotiques censés faciliter la digestion, les boissons à la créatine pour améliorer les performances sportives ou les effets antioxydants - c'est à dire qui retardent le vieillissement - de l'huile d'olive... autant d'affirmation que les industriels affichent volontiers sur leur produits pour attirer les clients. Mais comment contrôler leur véracité? C'est le travail auquel se sont livrés les scientifiques de l'Autorité européenne de sécurité des aliments, comme l'explique Frédécric Vincent porte parole de la commission. "L'EFSA a trouvé que quelques cinq cent allégations sont justes.Et la commission va au final présenter un règlement qui sera discuté par les états membres. Les allégations qui n'auront pas été retenues devront ddisparaitre dans n délai de six mois." Ce sont donc les états membres qui seront chargés du contrôle et les industriels protestent déjà car ils vont devoir changer de nombreuses étiquettes mensongères.

Pas de crainte du nucléaire

Le 6. Juni dernier le gouvernement allemand décide comme conséquence de la catastrophe de Fukushima au Japon, l'arrêt immédiat de huit centrales et la sortie progressive de l'atome d'ici 2022. Pourtant en République tchèque, le voisin de l'Est, la tendance est inverse. Prague veut augmenter la capacité d'une de ses deux centrales et songe désormais à rouvrir ses anciennes mines d'uranium pour subvenir à ses besoins en combustible nucléaire. Un reportage en République de notre correspondant Alexis Rosenzweig.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Jean-Michel Bos

Audios et vidéos sur le sujet