Génocide au Rwanda, les plaies ont-elles été pansées 25 ans après ? | Arbre à palabre | DW | 03.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Génocide au Rwanda, les plaies ont-elles été pansées 25 ans après ?

Le Rwanda commémore depuis le 7 avril 2019, et ce pendant 100 jours, le 25ème anniversaire du génocide qui a causé selon l’ONU la mort de 800.000 à un million de Tutsis et Hutus modérés, massacrés par des Hutus.

Écouter l'audio 50:01

Invité officiellement par son homologue rwandais Paul Kagame, le président français Emmanuel Macron n’assistera pas aux cérémonies de commémoration du 25ème anniversaire de ce génocide. L’Elysée invoque des problèmes d'agenda pour justifier cette absence.

Par ailleurs, le débat sur le rôle joué par la France lors des massacres de 1994  demeure un sujet de polémique entre les deux pays.

La France est accusée de ne pas s'être interposée pour éviter ce massacre des Tutsis par la majorité Hutus.

Cependant,en février 2010, l'ancien président Nicolas Sarkozy a été le tout premier chef d'Etat français à se rendre à Kigali et a officiellement reconnaitre des "erreurs d'appréciation" de son pays pendant le génocide. C’est pourquoi,  des analystes estiment que la présence du chef de l'Etat français aurait peut-être contribué à  faire baisser cette tension.

25 ans après, À quoi ressemble aujourd’hui le Rwanda ? Comment s’est transmise la mémoire du génocide à la jeunesse qui compose l’essentiel de la population  rwandaise? 

Eric Topona en a débattu avec ses invités sous l’Arbre à Palabre :

Hélène Dumas, historienne et spécialiste du génocide des Tutsis au Rwanda.

- Seidick Abba, journaliste et analyste politique.

Albert   Rudatsimburwa, le directeur de Contact Média FM et TV de Kigali.

Pour écouter l’intégralité du débat, cliquez sur l’image ci-dessus.