Flou artistique à Berlin | Vu d′Allemagne | DW | 02.11.2005
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Flou artistique à Berlin

Naturellement, les journaux allemands reviennent ce mercredi sur la cuisine politique berlinoise. Après que le chef de file du SPD Franz Müntefering a annoncé lundi qu’il ne serait pas candidat à sa propre succession, c’est le bavarois Edmund Stoiber qui a renoncé au grand ministère de l’économie… Bref, c’est le flou artistique ! La revue de presse est signée Manon Rivière

Franz Müntefering rend son tablier

Franz Müntefering rend son tablier

« A Berlin, c’est une armada de point d’interrogation qui gouverne », titre die Welt ce matin… En clair, après les déclarations surprises du chef de file du SPD Franz Müntefering et du chef de la CSU Edmund Stoiber, « tout reste ouvert » en ce qui concerne la future grande coalition. « Mais le préjudice est important, même pour la chancelière désignée Angela Merkel », précise encore die Welt. Quoi qu’il en soit, les Verts refusent de profiter du chaos ambiant à Berlin pour s’allier avec les libéraux du FDP. « Le débat sur la meilleure coalition possible est clos, déclare dans les colonnes du journal die Welt, la chef de file des Verts, Claudia Roth, ce sont les Unions chrétiennes et les sociaux démocrates qui doivent former le nouveau gouvernement de l’Allemagne».

« Scène de ménage », voici le titre choisi par la Süddeutsche Zeitung pour illustrer les difficultés de Franz Münterfering avec son parti, le SPD. Pour le journal, Franz Müntefering a enfin « trouvé le moyen de se démarquer de Gerhard Schröder », lui qui a si souvent menacé de démissionner sans jamais le faire. « Ce lundi, Müntefering a tenté d’en apporter la preuve par l’exemple, écrit la Süddeutsche Zeitung, mais son parti ne l’a visiblement pas compris. »

C’est avec ironie que la Tageszeitung illustre ce matin le sujet : « La grande Coalition porte déjà ses fruits, peut-on lire en Une… la CDU et le SPD créent de nouveau emplois » … Le journal fait bien sûr référence au poste de Ministre de l’économie désormais vacant, ainsi qu’à celui de chef de fil des sociaux démocrates, abandonné par Franz Müntefering…. Dans son commentaire, le journaliste Ralph Bollmann estime lui que cette crise politique est « une chance » : L’Union chrétienne démocrate est en effet « débarrassée du rabat-joie Edmund Stoiber ». Interviewé dans les colonnes de la TAZ, le politologue Mathias Jung estime lui que « de nouvelles élections ne sont pas envisageable » à l’heure actuelle en Allemagne, mais il « n’exclut pas un retour du sortant Gerhard Schröder » pour remettre de l’ordre à Berlin. Malgré tout, la Tageszeitung se montre plus que sceptique sur l’avenir : « A deux semaines de la fin prévue des négociations de coalition, tout reste très incertain. On ignore si un nouveau gouvernement pourra ou non être formé, et si oui avec qui », écrit le journal.

Enfin, comme à son habitude, le quotidien populaire Bild ne fait pas dans la dentelle. Dans son éditorial, Einar Koch décrit l’Allemagne comme « une république bananière »… Aucune analyse ici bien entendu, juste des affirmations, comme celle-ci, qui clôt l’article : « ça sent mauvais à Berlin, et même fortement » ! Je vous laisse apprécier la valeur du commentaire...

  • Date 02.11.2005
  • Auteur Manon Rivière
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/C9c8
  • Date 02.11.2005
  • Auteur Manon Rivière
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/C9c8
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !