Flambée des prix du carburant au Nigeria | Afrique | DW | 03.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Flambée des prix du carburant au Nigeria

Le premier pays producteur et exportateur de pétrole d'Afrique a décidé de supprimer les subventions au secteur pétrolier. En ces temps de crise, la mesure est considérée comme une provocation par les Nigérians.

Des centaines de manifestants ont encore protesté mardi à Lagos, la capitale économique, contre le doublement des prix du carburant. Cette flambée du prix de l'essence, qui est passée de 65 à 150 naira le litre, est due à la suppression d'une subvention annoncée par les autorités dimanche, dans le cadre d'un plan de réduction des dépenses publiques.

Les manifestants bloquent les routes et brûlent des pneus

Les manifestants bloquent les routes et brûlent des pneus

Réduire le train de vie du gouvernement était l'une des promesses phares du président Goodluck Jonathan lors de son élection l'an dernier. Le gouvernement espère économiser l'équivalent de plus de 6 milliards de dollars en 2012 grâce à la suppression de cette subvention. Mais la pilule a du mal à passer auprès de la population, habituée à des prix modérés. De nombreux Nigérians craignent en outre que l'argent épargné ne finisse dans les poches de responsables corrompus, même si le président a annoncé la création d'un comité chargé de veiller au bon usage des sommes économisées.

Ecoutez ci-dessous l'interview de Jean-Pierre Favennec, économiste, spécialiste des questions de l'énergie, joint par Abilinda Ebinda Ngboko.

Edition : Anne Le Touzé (avec Reuters)

Audios et vidéos sur le sujet