Faut-il dialoguer avec les djihadistes ? | Arbre à palabre | DW | 21.10.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Faut-il dialoguer avec les djihadistes ?

Depuis la libération, le jeudi 8 octobre dernier, de quatre otages (l’opposant Soumaïla Cissé, la Franco-Suisse, Sophie Pétronin ainsi qu’un prêtre et un jeune italiens), une question est sur toutes les lèvres : faudrait-il engager des discussions avec les groupes terroristes qui écument la région du Sahel, pour espérer mettre fin à leurs exactions ?

Écouter l'audio 35:08

Douze civils, dont deux femmes et un enfant, et au moins autant de militaires maliens, ont été tués dans une double attaque mardi (13.10.2020) dans le centre du Mali. Cette attaque est la plus meurtrière dans le pays depuis le putsch qui a renversé le 18 août, le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Cette nouvelle attaque intervient quelques jours après la libération de quatre otages : le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, la Franco-Suisse, Sophie Pétronin et deux Italiens, contre quelque 200 détenus réclamés par les groupes djihadistes. Cet échange n'a donc visiblement pas suscité d'accalmie sur le terrain.

Dès leur libération le 08.10.2020, les otages ont été reçus par le président de la transition, Bah N'Daw au palais présidentiel à Bamako

Dès leur libération le 08.10.2020, les otages ont été reçus par le président de la transition, Bah N'Daw au palais présidentiel à Bamako

Près de la frontière burkinabé, une position militaire à Sokoura, dans le cercle de Bankass, "a fait l'objet d'une attaque terroriste" dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé l'armée malienne dans un communiqué, faisant état d'un bilan provisoire de "9 morts et des blessés" dans ses rangs.

 Le camp "a été attaqué par des terroristes infiltrés", selon plusieurs sources.

Lire aussi → Plus de 2000 déplacés après l'attaque de Farabougou au Mali

Pour mettre fin à ces attaques meurtrières, faut-il dialoguer ou négocier avec les djihadistes dans le Sahel ? C’est le thème cette semaine du débat "L’arbre à Palabre", présenté par Eric Topona. Ses invités sont :

Le journaliste Eric Topona dans le studio PK 1 de la DW à Bonn (Allemagne)

Le journaliste Eric Topona dans le studio PK 1 de la DW à Bonn (Allemagne)

-Seidik Abba, journaliste, écrivain, spécialiste de l’Afrique et auteur avec Mahamadou Lawaly Dan Dano de : "Voyage au cœur de Boko Haram, enquête sur le djihad en Afrique subsaharienne", publié chez l’Harmattan.

-Aminata Dramane Traoré, écrivain ancienne ministre de la Culture et du Tourisme du Mali (de 1997 à 2000).

-Ousmane Amirou Dicko, émir de la région du Liptako au Burkina Faso (à cheval entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger).

-Laurent Bigot, ancien diplomate français, aujourd'hui consultant indépendant.

Cliquez sur la photo (au centre) pour écouter l’intégralité du débat.