Faire durer la vague écolo | Vu d′Allemagne | DW | 05.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Faire durer la vague écolo

A la Une : les manifestations de la jeunesse en faveur du climat, les conditions de travail des aides-soignants en Allemagne et la visite du président américain Donald Trump à Londres.

Rappelez-vous, dit la Süddeutsche Zeitung. C'était à Madrid en 2011. Des centaines de milliers de personnes - jeunes, vieux, chômeurs, migrants - avaient occupé le centre de la capitale espagnole pour protester contre le démantèlement du système social, les coupes budgétaires et la toute-puissance des banques.

Le mouvement avait rapidement gagné d'autres villes, un peu partout dans le monde.

Et aujourd'hui ? La critique du capitalisme semble s'être volatilisée. Des partis de gauche comme Syriza en Grèce ou Podemos en Espagne ont engrangé des pertes massives aux élections européennes il y a un peu plus d'une semaine.

Le journal se demande par conséquent comment inscrire le nouveau mouvement de protestation de grande ampleur - celui en faveur du climat - dans la durée. Peut-être est-ce justement en faisant un lien entre 2011 et 2019 ?

Main dans la main

Les écologistes et les anticapitalistes pourraient s'associer pour propager un autre modèle économique. Un modèle qui mettrait l'équité et la pérennité au centre des ses préoccupations plutôt que la croissance et la recherche de profits. Un modèle dans lequel on oserait remplacer le dogme du "toujours plus" par "toujours moins".

Revaloriser la profession d'aide-soignant

Avec un tel modèle, les personnes âgées et ceux qui s'en occupent seraient sans-doute mieux loties en Allemagne. Malgré les turbulences politiques actuelles ou peut-être à cause d'elles, la coalition au pouvoir a décidé de lancer une offensive pour améliorer les conditions de travail des aides-soignants au niveau fédéral. Une initiative saluée, dans l'ensemble, par la presse.

Des quotidiens comme la Frankfurter Allgemeine Zeitung ou le Staubinger Tagblatt - un journal du sud de l'Allemagne -  émettent toutefois des réserves sur le financement de cette initiative ou plutôt l'absence de propositions de financement.

Même coiffeur, même combat ?

Pour finir, die Tageszeitung dresse un bilan peu reluisant de la visite de Donald Trump en Grande-Bretagne. Après avoir insulté le maire de Londres, il s'est immiscé dans les affaires internes du pays en estimant que Boris Johnson serait un bon choix pour remplacer Theresa May au poste de Premier ministre.

C'est vrai, concède ironiquement le journal, que ces deux là sont fait pour s'entendre. En plus d'avoir le même coiffeur, ils aiment tous les deux tenir des propos sans queue ni tête.

Au fond, écrit die Taz, inviter le président américain c'est s'attendre au pire et être rarement déçu.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !