Faible mobilisation pour les législatives ivoiriennes | Afrique | DW | 12.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Faible mobilisation pour les législatives ivoiriennes

Huit mois jour pour jour après la chute de Laurent Gbagbo, 5,7 millions d'Ivoiriens ont été invités à renouveler leurs députés. Le scrutin de dimanche s'est déroulé dans le calme, mais avec une faible participation.

An Ivorian woman casts her ballot in presidential elections in Abidjan, Ivory Coast, 31 October 2010. Voters turned out in their numbers to cast their ballots in the historic elections, the first time in 10 years following years of delays and political intsability. EPA/NIC BOTHMA

Les Ivoiriens étaient de nouveau appelés aux urnes, un an après la douloureuse présidentielle de novembre 2010

La Côte d'Ivoire n'avait pas connu d'élections législatives depuis l'an 2000. Au total, 255 sièges étaient à pourvoir. Le FPI, le front populaire ivoirien de l'ex- président Laurent Gbagbo, avait appelé ses partisans à boycotter ce scrutin qui s'est déroulé sans incident majeur. La surveillance militaire et policière avait été renforcée. La Commission électorale a averti que la mobilisation des électeurs était faible.

Notre correspondant sur place Julien Adayé s'est rendu à Bassam, Bonoua -ville de l'ex-première dame Simone Gbagbo - et Aboisso dans le sud-est du pays pour suivre le déroulement du scrutin. Ecoutez ci-dessous son reportage.

Edition : Marie-Ange Pioerron, Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !