Etudier à Göttingen : sur les traces de Gauß, des Frères Grimm et des prix Nobel | Allemagne | DW | 11.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Etudier à Göttingen : sur les traces de Gauß, des Frères Grimm et des prix Nobel

A Göttingen, on peut tout étudier, ou presque. Deux campus modernes, un peu excentrés, abritent la quasi-totalité des facultés sans couper pour autant la vie estudiantine du quotidien de la ville.

L'université Georg-August en fête après avoir été nommée université d'élite en 2007.

L'université Georg-August en fête après avoir été nommée université d'élite en 2007

L’Université Georg-August a été fondée en 1737. C’est la plus importante et la plus ancienne université encore existante de Basse-Saxe. Environ 24 000 étudiants étaient inscrits à Göttingen au semestre d’hiver 2008/2009. Depuis 2007, le concept d’avenir de l’université est subventionné dans le cadre de l’Exzellenzinitiative (l’Initiative d’excellence). L’un de ses éléments essentiels est ici la mise en réseau de l’université avec d’autres organismes de recherche de la ville. Parmi les plus importants, citons l’Académie des Sciences de Göttingen, les cinq Instituts Max-Planck, le Centre Allemand de l’Aéronautique et de l’Espace, ainsi que le Centre allemand des Primates.

Tradition et variété

Bien sûr, ce qui était inhabituel au temps de la création de l’université de Göttingen, va aujourd’hui de soi : penser par soi-même, chercher par soi-même ! Les 13 facultés permettent d’étudier presque tout, à l’exception des sciences de l’ingénieur. Les filières axées sur la recherche sont, entre autres, la chimie, la physique des solides et des matériaux, la biodiversité et les mathématiques, mais aussi les études d’allemand, les sciences orientales et de l’Antiquité ainsi que la théologie. L’université s’attache à proposer une palette de disciplines aussi large que possible.

Des livres, encore des livres, toujours des livres

La bibliothèque universitaire de Göttingen - moderne et spacieuse

La bibliothèque universitaire de Göttingen - moderne et spacieuse

L’un des plus précieux trésors de la Georgia Augusta, comme on appelle l’université, sont ses livres. L’ancienne bibliothèque abrite l’une des plus importantes collections de littérature scientifique allemande des XVIIIe et XIXe siècle. Tous les étudiants bénéficient d’un accès libre à tous ces livres qui ne peuvent toutefois pas être prêtés.

Si l’ancienne bibliothèque dans le centre-ville reflète la gloire des débuts de l’université, la Bibliothèque universitaire de l’Etat de Basse-Saxe, située elle sur le campus des Sciences humaines, présente le visage moderne de l’université de Göttingen : clair, généreux et moderne.

Le miracle du Prix Nobel

Werner Heisenberg a reçu le Prix Nobel de Physique en 1932 pour ses travaux.

Werner Heisenberg a reçu en 1932 le Prix Nobel de Physique pour ses travaux

A douze reprises, un Prix Nobel a été attribué à un chercheur pour récompenser une découverte faite durant son séjour à Göttingen. Parmi eux, citons Werner Heisenberg (1901-1976), qui a reçu en 1932 le Prix Nobel de Physique pour ses travaux sur les fondements de la mécanique quantique. Ou bien Bert Sakmann (né en 1942), dont le Prix Nobel de Médecine en 1991 saluait ses découvertes sur les fonctions de certains canaux ioniques dans une cellule.

Réputée à l’étranger

L’Université de Göttingen jouit d’une belle renommée non seulement en Allemagne mais aussi à l’étranger. C’est ainsi que tous les ans, plus de 2 500 étudiants venus d’autres pays arrivent dans la métropole de Basse-Saxe. La plupart d’entre eux viennent de Chine, de Pologne et de Turquie. Ce sont surtout les mathématiques, la foresterie et la philosophie qui attirent les étudiants étrangers.

Auteur : Anna Grabowski
Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens