Erika Steinbach, un problème pour la Pologne | Allemagne | DW | 27.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Erika Steinbach, un problème pour la Pologne

Rencontre à Hambourg entre Angela Merkel et son homologue polonais Donald Tusk. Un sujet controversé au coeur des discussions: le centre de mémoire prévu à Berlin sur les expulsés d'Europe de l'Est après 1945.

default

Erika Steinbach est la présidente de la Fédération allemande des expulsés

C'est en fait la nomination possible d'Erika Steinbach, députée conservatrice connue pour ses positions radicales, qui pose problème. La Fédération allemande des expulsés a annoncé qu'elle comptait la désigner comme membre du comité de direction du futur centre de mémoire. L'opinion du politologue polonais Eugeniusz Smolar :

Vertriebene aus Polen bei ihrer Ankunft in Deutschland.

12 à 14 milions d'Allemands ont été expulsés d'Europe centrale et orientale

« Nous, les Polonais, nous sommes prêts à reconnaître les souffrances qu'ont subies les Allemands, eux aussi, pendant la guerre. Il faut tout simplement faire une différence entre les causes du désastre et les douleurs de la population. Mais nous ne sommes pas prêts à accepter à la direction du centre une femme qui n'a pas reconnu la ligne Oder-Neiße – la frontière entre l'Allemagne et la Pologne – et qui est la fille d'un officier des troupes s'occupation qui a dû quitter la Pologne face à l'avancée de l'Armée rouge. Nous n'acceptons pas la candidature de cette femme. »

Car Varsovie insiste sur le fait que la famille d'Erika Steinbach s'est installée pendant la guerre sur les territoires polonais envahis par le III Reich. Ce qui compromet son droit de représenter le Centre dédié aux expulsés des anciens territoires allemands - ces 12 à 14 millions de personnes expulsées à la fin de la Seconde Guerre mondiale de régions d'Europe centrale et orientale qu'elles habitaient depuis des décennies.

Deutschland Bund der Vertriebene Erika Steinbach

Erika Steinbach fait l'unanimité contre elle en Pologne

La désignation d'Erika Steinbach au sein du comité directeur du centre de documentation doit être encore avalisée par Berlin. La députée n'a pas été désavouée par son parti, la CDU, que dirige Angela Merkel. Mais la chancelière allemande souligne l'idée de réconciliation qui doit présider à toute décision :

« Il s'agit de se souvenir des souffrances causées par l'expulsion des populations, en soulignant également les causes de ces expulsions. Et il s'agit surtout de réconciliation avec nos voisins européens. »

La Pologne est l'un des pays qui ont le plus souffert de la Seconde Guerre mondiale. La création du centre de documentation sur les expulsés est accueillie avec méfiance à Varsovie. Les Polonais craignent que ce centre conduise à relativiser les crimes nazis.



  • Date 27.02.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H2Us
  • Date 27.02.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H2Us