En Russie et à Hong Kong, la rue met le pouvoir sous pression | Vu d′Allemagne | DW | 13.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

En Russie et à Hong Kong, la rue met le pouvoir sous pression

Les journaux allemands commentent la contestation contre un projet de loi sur l'extradition vers la Chine. Ils s'intéressent aussi à la libération d'un journaliste en Russie, après la mobilisation de la société civile.

Est-ce vraiment la générosité, s'interrogent les Badische Neuste Nachrichten, qui a conduit le Kremlin à sortir le journaliste d'investigation Ivan Golounov de prison, après six jours de torture, des côtes cassées et un traumatisme crânien, et à abandonner toutes les charges qui voulaient faire de lui un trafiquant de drogue?

De fausses preuves avaient été avancées contre Ivan Golounov

De fausses preuves avaient été avancées contre Ivan Golounov

Golounov n'est pas un cas isolé, bien au contraire. Mais jusqu'à présent, la communauté des journalistes, les médias sociaux et la société civile n'avait jamais mis sur pied un tel mouvement de solidarité. De quoi faire frissonner Vladimir Poutine et son entourage vieillissant.

Le fait que la police ait eu l'audace de fabriquer des preuves de toute pièce pour accuser le journaliste a incité des représentants loyaux du régime à s'associer aux critiques, et cela a contribué à faire monter la pression sur le pouvoir, détaille la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le régime a préféré céder pour éviter des dégâts plus importants, mais cela ne change rien à la situation en Russie. La violence avec laquelle les forces de sécurité répriment les manifestations pacifiques montre le vrai caractère du système Poutine.

Contestation à Hong Kong

La répression des manifestations pacifiques, les contestataires de Hong Kong la vivent à nouveau depuis le début de leur mouvement contre une loi sur l'extradition vers la Chine.

Ils se battent pour que Hong Kong maintienne ses différences juridiques, politiques et culturelles avec la République populaire de Chine, explique die tageszeitung. Ces différences ne font pas seulement l'identité de l'île mais aussi son succès et son attractivité.  

La police a violemment réprimé les manifestations mercredi 12 juin

La police a violemment réprimé les manifestations mercredi 12 juin

Si le gouvernement s'impose par la violence policière, de nombreux habitants risquent de fuir la ville, prévient la taz. Ces dernières années, deux militants ont pour la première fois obtenu l'asile en Allemagne. Si la chef du gouvernement de Hong Kong, Carrie Lam, ne retrouve pas ses esprits, on peut s'attendre bientôt à davantage de réfugiés.

Le projet de loi sur l'extradition pourrait institutionnaliser les persécutions politiques, craint le Reutlinger General-Anzeiger. Les citoyens manifestent pour conserver leur statut particulier. Mais l'objectif de Pékin étant d'absorber Hong Kong dans son giron, un million de contestataires sont une bagatelle dans un empire de près de 1,4 milliard d'habitants.

Les dirigeants de l'ancienne colonie sont en outre dépendants du soutien de la Chine et non de celui de leur peuple. La loi sur l'extradition sera donc adoptée. La seule question qui reste est de savoir quand, conclut le journal.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !