En Iran, le régime accroît la pression sur l′opposition | International | DW | 30.12.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

En Iran, le régime accroît la pression sur l'opposition

Le gouvernement du président Ahmadinejad appelle ses partisans à de grandes manifestations ce mercredi dans tout le pays , alors que les rassemblements d'opposants se sont multipliés ces derniers jours.

default

Manifestations pro-gouvernementales Place de la Révolution à Téhéran

Un appel qui s'accompagne de nombreuses arrestations et de menaces de mort, Selon la police, 300 personnes seraient encore détenues après les manifestations de dimanche... Parmi elles, la soeur de la prix Nobel Shirin Ebadi a été arrêtée...

Et les menaces sont violentes : un des représentants du chef religieux Chamenei a désigné les dirigeants de l'opposition comme des "ennemis de Dieu" qui méritent la mort...

Ayatollah Khomeini sitzt unter Bild Ayatollah Ali Khamenei

Ayatollah Ali Chamenei sous un portrait de l' Ayatollah Khomeini

Aujourd'hui, le régime des mollahs appelle à de grandes manifestations... Le principal rassemblement doit avoir lieu à Téhéran... Depuis hier, la télévision d'Etat appelle à la mobilisation:

" Une grande manifestation est organisée demain à 15 heures sur la place de la Révolution de Téhéran, pour protester contre les marques de sacrilège envers la fête sainte de l’Achoura. Le conseil informe les manifestants sur le trajet de la manifestation : elle partira de la place de l’Imam Hussein et passera par la place Ferdosi avant d’atteindre la place de la Révolution. "

Et dès hier, des partisans du président Ahmadinejad se sont réunis dans plusieurs villes du pays pour affirmer leur soutien au régime, et pour crier leur haine des opposants... Cet homme par exemple, demande la condamnation à mort du réformateur Moussavi et des autres leaders de l'opposition:

"Moussavi, Karoubi, Chatami. Ces hommes sont responsables de tout le chaos qui règne en ce moment dans le pays. Ils doivent être punis!"

Pas de compromis pour l'opposition, mais aussi pour l'ennemi principal, l'Occident. Les Etats-Unis, Israel et la Grande-Bretagne se cachent derrière cette agitation. Le ministre des affaires étrangères iranien ne mâche pas ses mots. Manuchehr Mottaki:

Manouchehr Mottaki

Manouchehr Mottaki

"Les Britanniques devraient arrêter de dire n'importe quoi, car ils risquent de recevoir une gifle."

Mais les Occidentaux ne sont pas prêts de se taire : des manifestations de soutien à l'opposition sont prévues aujourd'hui dans toute l'Europe, alors que les gouvernements ont aussitôt condamné la répression des manifestations. Ce matin, les Nations Unies se sont dit choquées par les morts, les blessés et les arrestations de ces derniers jours.

  • Date 30.12.2009
  • Auteur Tim Janszky / Aline Ranaivoson
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/LHJy
  • Date 30.12.2009
  • Auteur Tim Janszky / Aline Ranaivoson
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/LHJy
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !