Elections générales ce lundi aux Philippines | International | DW | 10.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Elections générales ce lundi aux Philippines

Quelque cinquante millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour élire celui ou celle des neuf candidats qui devra succéder à la présidente Gloria Arroyo qui ne pouvait briguer un nouveau mandat

default

Senateur Benigno "Noynoy" Aquino III

Mais ce n’est pas tout, les Philippins devaient aussi désigner un vice-président, 12 sénateurs, 230 députés à la Chambre des représentants, 80 gouverneurs, 80 vice-gouverneurs et pas moins de 18. 000 maires et conseillers municipaux. Et pour la première fois dans l’histoire du pays, les électeurs ont donné leur voix au moyen de machines de vote électronique.

Wahl-Auszählungsmaschinen in den Philippinen

Un ouvrier contrôle une machine "PCOS" (Lecteur optique de comptage)

Aux Philippines, deux citoyens sur trois ne font plus confiance à la présidente Gloria Arroyo et à son entourage. Tous les récents sondages le confirment. Selon Transparency International, les Philippines sont l’un des pays les plus corrompus au monde. Aussi les candidats ont un point commun: ils se sont tous présentés comme de parfaits „Anti-Arroyos". Phil Julius Bautista de l’ Institut d’Etudes pour le sud-est asiatique: „ Une campagne anti- corruption a été promise par chaque candidat à l’élection. Et c’est bien comme cela, parce que la corruption est entretemps profondément ancrée dans la société philippine. C’est vraiment un immense problème, largement répandu ".

La réduction de la pauvreté, la lutte anti -corruption, mais aussi les fraudes éventuelles ont été des thèmes de campagne. Et c’est pour éviter des manipulations que les bureaux de vote ont été équipés de machines électorales électroniques. Les bulletins de vote sont enregistrés par des lecteurs optiques.Un procédé apprécié par les plus jeunes, comme cet étudiant de Manille, Nick Lopez : „ La chose ressemble à une machine à traverser le temps; je n’ai jamais vu quelque chose comme cela avant , c’est très intéressant, vraiment cool. C’est la première fois que je vote avec un système automatique. Je fais partie de l’Histoire !..."

Un procédé nouveau qui doit éviter les manipulations et limiter les violences comme l’explique Steven Rood de la Fondation Asie à Manille: „ Par le passé , le décompte des voix se faisait d’abord dans le bureau de vote, puis au niveau municipal, ensuite au niveau régional , provincial et enfin au niveau national. Tout le processus pouvait durer 6 ou 7 semaines. Pendant cette période, il y avait toujours des violences entre différents groupes. Avec le nouveau système,on a les résultats en quelques heures, cela limite les violences au jour de l’élection et il est alors trop tard pour manipuler les résultats ."

Philippinen / Gewalt / Wahl

Un policier assure la sécurité sur le lieu d'un crime à motif politique ce lundi 10 mai 2010 à Bacoor town dans la province de Cavite, au sud de Manille

Toutefois, ce lundi déjà une dizaine de personnes ont trouvé la mort dans l’archipel, la plupart victimes de tirs entre policiers et milices privées ou entre groupes armés comme dans le sud de l'archipel, où opérent des rebelles islamistes séparatistes.

Même si on lui atteste un manque de charisme, le sénateur Benigno "Noynoy" Aquino, fils de la défunte présidente Corazon Aquino, fait figure de favori dans les sondages d’ intentions de vote, avec une vingtaine de points d'avance sur ses rivaux, le sénateur Manny Villar et l'ancien président Joseph Estrada.

Les résultats officiels devraient être publiés dans les prochaines heures.

Auteur : Philippe Pognan / Udo Schmidt
Editeur: Ibrahim Tounkara

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !