Egypte: justice clémente pour Moubarak | Vu d′Allemagne | DW | 01.12.2014
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Egypte: justice clémente pour Moubarak

L'abandon par la justice égyptienne de l'accusation de complicité de meurtre qui pesait contre l'ex-chef de l'Etat Hosni Moubarak a soulevé des protestations en Egypte et fait couler beaucoup d'encre à l'étranger.

Ägypten Mubarak Anklage fallengelassen 29. Nov. 2014

Hosni Moubarak ,entouré de partisans, retourne à l'hôpital militaire de Maadi au Caire

L'ancien raïs, âgé de 86 ans, était jugé pour son rôle dans la répression des manifestations de masse début 2011 et au cours desquelles plus de 800 personnes avaient été tuées. Les éditorialistes allemands commentent largement le jugement.

Ägypten Mubarak feigesprochen 29. Nov. 2014

Hosni Moubarak pendant son procès (29 novembre 2014)

„L'abandon par la justice de l'accusation de complicité de meurtre contre l'ex- président Hosni Moubarak revient à un acquittement", relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. " Six mois après l'élection d'Abdel Fatah al Sissi à la présidence, la signification politique de ce verdict est évident : le maréchal al Sissi, nommé par Moubarak chef des services secrets militaires quelques mois avant la révolution, n'a pas envie de s'occuper de cet héritage du passé ! Et la justice le soutient avec servilité : sur les quatre procès intentés contre Moubarak après la révolution, trois se sont terminés par un acquittement; seul le procès pour détournement de fonds de l'Etat se chiffrant en millions pour la construction de plusieurs villas privées s'est achevé en mai par une condamnation à trois ans de prison, rappelle la FAZ. Mais après le temps passé en prison par Hosni Moubarak depuis son arrestation en mai 2011, cette peine pour détournement de fonds est considérée comme purgée, même si l'ex -rais reste encore pour le moment en détention dans un hôpital militaire du Caire."

Ägypten Mubarak Anklage fallengelassen jubelnde Anhänger

Au Caire, des Egyptiens manifestent leur joie à l'annonce du verdict

Hosni Moubarak n'est pas le seul à faire l'objet d'une justice clémente

De nombreux anciens hauts fonctionnaires de son régime n'ont pas eu à répondre de la brutale répression du soulèvement de 2011. "Personne ne semble responsable de la mort de plus de 800 manifestants tués lors du soulèvement contre Moubarak, s'insurge le quotidien die tageszeitung. Ni Moubarak lui-même, ni son ministre de l'Intérieur, ni les responsables des services de sécurité du Caire et de Gizeh, ni l'ancien chef de la Sécurité de l'Etat ! Tous ont été acquittés ou leur dossier a été classé!"

Le journal Lausitzer Rundschau constate qu'après „un bref et malheureux intermède avec le président Mohammed Mursi, du parti islamiste des Frères musulmans, l'armée sous le nouveau président et maréchal Al Sissi tient toutes les ficelles en mains. Des centaines de partisans du président Morsi déchu en 2013 ont été condamnés à mort. La torture est de nouveau un instrument courant pour réduire les opposants au silence. Selon l'éditorialite, la réhabilitation de Moubarak n‘est là qu'une conséquence logique: l'ancien régime est de nouveau là et impose sa volonté plus brutalement que jamais !"

La révolution de 2011, un échec?

"L'acquittement est un coup de poing au visage pour tous ceux qui ont risqué leur vie il y a presque 4 ans sur la place Tahrir au Caire, souligne le Tagesspiegel de Berlin.

Protest gegen die Einstellung des Gerichtsverfahrens gegen Mubarak 29.11.2014

D'autres Egyptiens manifestent contre l'acquittement d'Hosni Moubarak

"Mais aujourd'hui les activistes ne disposent plus du soutien de la population. Un grand nombre d'Egyptiens apprécient la rigueur de la politique d'Al Sissi. Ils font passer la sécurité et à la lutte anti terroriste avant tout."

Le journal Berliner Zeitung conclut que "la triste lecon à tirer de ce débâcle est qu'il est difficile pour la justice d'assumer le passé: si Moubarak était parti en exil, bien des choses auraient été épargnées à l'Egypte. La confiance en la justice a été fortement ébranlée lors de ce procès. Avec l'acquittement de Moubarak, de nombreux Egyptiens ont perdu l'espoir d'un avenir plus juste!“ constate l'éditorialiste.

Et pour terminer, le sombre constat de l‘éditorialiste de la Neue Osnabrücker Zeitung: „La révolution de 2011 a échoué !"

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !