″Ego″ ou ″Oya″ ? Après trois ans de conflit, les leçons du référendum au Burundi | Arbre à palabre | DW | 11.05.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

"Ego" ou "Oya" ? Après trois ans de conflit, les leçons du référendum au Burundi

Au Burundi, le référendum constitutionnel du 17 mai oppose de nouveau pouvoir et opposition. Tandis que le pouvoir parle de l'accomplissement d'un vœu des populations, l'opposition dénonce un enterrement du dialogue politique. Pourtant les nombreux appels à la paix en Afrique et dans le monde semblent inefficaces. Quelles perspectives se présentent au Burundi ?

Écouter l'audio 25:45

Les populations burundaises sont convoquées aux urnes le 17 mai pour s'exprimer lors d'un référendum constitutionnel. Le texte, du moins pour ce que l'on en sait, remet le compteur à zéro et prévoit une prolongation de la durée du mandat présidentiel de cinq à sept ans.

Sauf surprise, le président Pierre Nkurunziza - dont le mandat actuel qui s'achève en 2020 est jugé à tort ou à raison, illégal - devrait se présenter et, peut-être, avoir l'occasion de rester au pouvoir jusqu'en 2034.

 

De nombreuses inquiétudes

Des opposants burundais se plaignent d'être empêchés de s'exprimer librement. Des témoignages concordants décrivent un verrouillage du processus. L'Eglise catholique burundaise est montée au créneau pour demander une ouverture du débat constitutionnel. Pourquoi tant d'inquiétudes ?

 

Où en est-on dans la résolution de la crise burundaise et que permet ou pas, le changement constitutionnel attendu et quel rôle jouent les communautés africaine et internationale ? Nous ouvrons le débat. Fréjus Quenum reçoit trois invités :

- Anicet Niyonkuru, opposant politique burundais, président du Conseil des Patriotes (CDP), secrétaire exécutif de la plateforme de l'opposition en exil, le Cnared-Giriteka

- Jean-Claude Karerwa Ndenzako, porte-parole à la présidence de la République du Burundi,

- Alfred Tumba Shango Lokoho, Professeur d'histoire à la Sorbonne, spécialiste en civilisations et cultures africaines et analyste politique
- avec la contribution aussi de Carlos Martin Ruiz, porte-parole de l'Union européenne chargé des questions extérieures

Liens