Du risque d′être pauvre | Vu d′Allemagne | DW | 18.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Du risque d'être pauvre

L'étude sur la pauvreté en Allemagne publiée hier par le DIW, l'Institut allemand de recherche économique retient l'attention des journaux aujourd'hui, tout comme la situation politique en Ukraine.

default

Selon l'étude publiée hier par le DIW, 14% de la population allemande vivait à la limite de la pauvreté en 2008

La plupart des quotidiens sont d'accord pour dire qu'il faut prendre l'étude du DIW avec des pincettes. Pour la Westdeutsche Allgemeine Zeitung, elle démontre avant tout que l'Institut sait flairer le bon coup marketing. En pleine polémique sur le système social, les conclusions du DIW - selon lesquelles la pauvreté touche un tiers de personnes de plus qu'il y a dix ans - tombent à pic, note le quotidien. Comment ça, on peut être pauvre dans un pays riche comme l'Allemagne ? Lorsque l'on manipule des statistiques, il faut savoir de quoi on parle. Or, l'étude en dit bien moins long sur la pauvreté absolue que sur l'écart croissant entre les revenus.

Kinderarmut in Deutschland Symbolbild

Les parents isolés, les familles nombreuses et les jeunes sont particulièrement touchés par la pauvreté selon le DIW

La Neue Zürcher Zeitung renchérit en soulignant qu'effectivement le DIW n'a pas mesuré la pauvreté en tant que telle mais le risque de tomber dans l'indigence. Est menacé de pauvreté celui qui dispose de moins de 60% du revenu moyen en Allemagne. Ce critère, fixé par l'Union européenne, n'est pas toujours synonyme de pauvreté dans les faits, estime le quotidien. Par ailleurs, on peut douter qu'une augmentation des aides sociales fasse diminuer la pauvreté. Le risque de devenir pauvre a fait un bond ces dix dernières années, alors que le système social a lui plutôt eu tendance à se développer. Non, si le risque de devenir pauvre est plus important qu'il y a dix ans, conclut le journal, c'est parce que ce sont les symptômes et non les causes de la pauvreté qui ont été combattus.

Wahlausgang in der Ukraine Präsidentschaftswahl

L'issue de l'élection présidentielle en Ukraine est encore incertaine même si Viktor Ianoukovitch doit être investi le 25 février

Autre sujet du jour, la situation politique en Ukraine, alors que la justice a accepté hier d'étudier le recours déposé par Ioulia Timochenko qui conteste la victoire de son adversaire Viktor Ianoukovitch à la présidentielle du 7 février. A première vue, remarque la Süddeutsche Zeitung, la décision de la Cour suprême ukrainienne est une bonne nouvelle pour le Premier ministre sortant. Mais à y regarder de plus près, une fois que les juges auront décidé que sa plainte pour fraude électorale est irrecevable, il est peu probable que Viktor Ianoukovitch ne puisse pas entrer en fonction comme prévu. La justice ukrainienne est loin d'être indépendante de la politique et il n'y pas besoin d'être très malin pour se dire que la requête de Ioulia Timochenko a peu de chance d'aboutir.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung Viktor Ianoukovitch va cependant avoir du mal à se débarrasser du Premier ministre, autrement que par un vote de défiance au Parlement. Or pour cela, il lui manque la majorité. Il semble que l'Ukraine ne soit pas prête à renouer avec la stabilité politique, déplore le journal. Pourtant, en pleine crise économique, c'est bien ce dont elle aurait le plus besoin.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition: Aude Gensbittel

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !