Droits de l’homme au Tchad : ″le pire est presque atteint″ selon Djeralar Miankeol | Afrique | DW | 24.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Droits de l’homme au Tchad : "le pire est presque atteint" selon Djeralar Miankeol

En visite à Berlin, l’activiste plusieurs fois emprisonné au Tchad veut présenter aux autorités allemandes la situation des droits de l’Homme dans son pays, une situation peu reluisante, selon lui.

Écouter l'audio 02:04

"La situation des droits de l’Homme au Tchad, s’est fortement dégradée" (Djeralar Miankeol)

Djeralar Miakeol : "la situation des droits de l’Homme au Tchad, disons, s’est fortement dégradée. Le pire est presque atteint. Les questions qui sont sur la table quand le président français Emmanuel Macron arrive (au Tchad), ce sont toujours les questions de djihadistes et d’immigration, aux dépens des situations réelles de l’agenda des Tchadiens qui vivent dans la pauvreté la plus accrue."

Ecoutez l'interview de Djeralar Miakeol en cliquant sur l'image.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet