Dialoguer avec des djihadistes, difficile mais pas impossible | Afro-presse (hebdomadaire) | DW | 31.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afro-presse (hebdomadaire)

Dialoguer avec des djihadistes, difficile mais pas impossible

Dans la presse allemande, les Luanda Leaks. Au menu aussi la sécheresse qui frappe l’Afrique australe. Mais on commence par le Sahel où l’idée de dialoguer avec des djihadistes retient l’attention des éditorialistes.

Des contacts auraient été pris avec le djihadiste Iyad Ag Ghaly en vue d'un dialogue

Des contacts auraient été pris avec le djihadiste Iyad Ag Ghaly en vue d'un dialogue

Le dialogue annoncé au Mali avec des djihadistes, aussi délicat soit-il, est une option valable selon le journal die Tageszeitung.

Des institutions comme la fondation allemande Berghof et le groupe d'analyse International Crisis Group ont plaidé en ce sens.

Des points de négociation ont été identifiés avec le groupe Ansar Dine du djihadiste Iyad Ag Ghaly. De même, le prédicateur radical Amadou Kouffa s'était montré, avec l'imam Mahmoud Dicko, prêt pour le dialogue. L'initiative est difficile mais pas impossible. Elle a fait ses preuves en Colombie, rappelle la Tageszeitung qui recommande que l'Allemagne et la France appuient le gouvernement malien dans cette optique.

Le tout militaire ne fera sinon qu'envenimer la situation dans le Sahel, une région qui est en passe d'échapper au contrôle d'Etats qui manquent de moyens.

 

Niger Dürre Symbolbild (Getty Images/AFP/I. Sanogo)

Au Sahel, les conséquences du réchauffement climatique se font perceptibles

Le thermomètre monte

Au Sahel, les conséquences du réchauffement climatique sont de plus en plus perceptibles, lit-on dans un autre article de la Tageszeitung.

Entre 1970 et 2010, la hausse de la température a dépassé la moyenne mondiale. L'intervalle entre les précipitations se rallonge et les terres s'assèchent d'autant plus.  

L'Afrique australe a le même problème, signale le Tagesspiegel. La sécheresse y bat des records extrêmes. Le journalrelaie une alerte du Programme alimentaire mondial (PAM) concernant les pluies qui se font rares et la nourriture qui manque.

Dans un pays comme le Zimbabwe, la mauvaise gouvernance et la corruption viennent aggraver la situation avec des coupures d'électricité qui durent en moyenne 20 heures par jour. Des milliards d'investissements sont nécessaires pour y faire face.

 

Le lanceur d'alerte Rui Pinto est visé par une procédure judiciaire

Le lanceur d'alerte Rui Pinto est visé par une procédure judiciaire

Aux origines des Luanda Leaks

D'argent, il en est question également dans la Süddeutsche Zeitung avec les "Luanda Leaks”. On apprend que les informations qui accablent Isabel dos Santos, la fille de l'ancien président angolais, émanent du lanceur d'alerte portugais Rui Pinto. C'est du moins ce que révèle la plateforme de protection des lanceurs d'alerte en Afrique.

Rui Pinto, qui n'a que 31 ans, était déjà à la base d'autres fuites comme les "Football Leaks”. Caché en Hongrie, il avait été livré au Portugal suite à un mandat d'arrêt européen.

Actuellement sous contrôle judiciaire, il attend son procès pour cybercriminalité et tentative d'escroquerie.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !