Deux semaines pour sauver le monde | Vu d′Allemagne | DW | 07.12.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Deux semaines pour sauver le monde

A la Une des journaux: l'ouverture de la conférence sur le climat et les espoirs qu'elle suscite, et l'hommage rendu à Otto Graf Lambsdorff, ancien ministre allemand de l'économie et grande figure du parti libéral.

default

Deux semaines pour sauver le monde, ou les enjeux de Copenhague, titre die Tageszeitung. Il n'est pas exagéré de dire que la conférence dans la capitale danoise est l'un des rassemblements les plus importants de tous les temps. Le problème, s'inquiète le journal, c'est qu'entre reconnaître l'urgence de la situation et passer à la pratique, il y a toujours un énorme pas. Trop d'hommes politiques font encore preuve d'une incroyable étroitesse de vue à partir du moment où ils doivent choisir entre faire échouer le sommet - ce qui signifie mettre l'avenir d'au moins une partie de l'humanité en danger - ou prendre des mesures nécessaires au risque d'être impopulaire. Cependant, si les chefs de gouvernement arrivent à prendre de réels engagements, Copenhague peut changer quelque chose.

Dänemark Flash-Galerie Kopenhagen die kleine Meerjungfrau

Du 7 au 18 décembre, la capitale danoise accueille le sommet de l'Onu sur le cliimat

Die Welt analyse la situation difficile dans laquelle se trouve Barack Obama, dont la participation est considérée comme décisive pour la réussite du sommet. Il va être intéressant de savoir ce que le président américain va promettre ou plutôt ce qu'il va pouvoir promettre. Car quoi qu'il fasse, tout ce qu'il acceptera à Copenhague sera accepté au nom du parlement américain. Or, la composition de ce dernier ne laisse pas une grande marge de manœuvre au chef de la Maison Blanche. Pour le moment, le Congrès a gelé l'adoption de la loi sur la réduction des gaz à effet de serre. Et ce n'est pas seulement l'opposition républicaine qui bloque la réglementation, ce sont aussi des franges non négligeables de démocrates.

Le Fränkische Tag, fait remarquer que si Washington prend ses responsabilités, il ne sera plus aussi facile pour d'autres grandes nations industrielles de pointer du doigt les péchés des Etats-Unis en matière de climat. Ainsi, avec Copenhague, Barack Obama tient une chance unique de faire de son pays un modèle.

FDP Wirtschaftsminister Otto Graf Lambsdorff 1983

Otto Graf Lambsdorff surnommé le "comte de fer" par la Süddeutsche Zeitung est décédé hier à l'âge de 82 ans. Deux fois ministre de l'Economie, président des libéraux qui gouvernent aujourd'hui avec les conservateurs d'Angela Merkel, cet homme a fait preuve d'une impressionnante abnégation tout au long et jusqu'à la fin de sa vie. Le quotidien rappelle que dans les années 80, quand le chancelier Helmut Kohl était encore en train de prendre son petit déjeuner, son ministre de l'Economie avait donné une interview à l'aube et préparait déjà la prochaine réunion.

La Neue Ruhr Zeitung estime qu'avec la disparition d'Otto Graf Lambsdorff, c'est toute la scène politique qui perd l'un de ses représentants les plus chevronnés . Les traces qu'il laisse sont profondes et il est bien dommage que l'on ne puisse plus trouver des personnalités de sa carrure de nos jours.

  • Date 07.12.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KrsU
  • Date 07.12.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KrsU
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !